Les dossiers 1090/40

Dépose du safran

Cet automne lors de l’hivernage d’Hibiscus (1040GTE, N°128, de 1987), j’ai souhaité changer les bagues du tube de jaumière et celle posée sur le pont, ces dernières ayant trop de jeu à mon goût. La barre devenait vraiment désagréable au moteur et pendant les manœuvres (vibrations incessantes).

J’ai profité du calage sur le ber pour demander 30min de plus dans les sangles, le temps de déposer le safran et ne pas me retrouver coincé une fois posé sur le ber (merci le retour d’expérience dans les dossiers un peu plus haut).

vuegenerale

Voici quelques précisions quant au montage de la mèche de safran sur HIBISCUS:
La mèche de 60mm est en inox, avec un rétreint sur environ 10cm en partie haute.
Le safran, guidé dans le tube de jaumière par deux bagues déjà décrites dans d’autres articles, est suspendu par une bague inox (1), elle-même en appui sur une rondelle inox posée sur l’épaulement de la bague supérieure (2) du tube de jaumière.

Cette bague inox retient la mèche par 2 vis M8 + contre-écrou (3), positionnées dans deux perçages ad-hoc (4) dans la mèche.

bagueinox

Le secteur de barre, en fonte d’aluminium est fixé au dessus de cette rondelle inox (1) par 4 vis inox assurant le serrage des 2 parties sur la mèche. Une clavette carrée l’empêche de tourner sur la mèche s’il venait à se desserrer.

montagemechesafran

secteurbarreouvertbaguehaute

Le haut de la mèche est guidé par une bague (5) elle-même maintenue par le guide en inox (6) vissé sur le pont.

A la question de savoir comment faire pour empêcher le safran de tomber, dans l’absolu la réponse est assez simple : un boulon (vie+écrou freiné) en travers de la mèche, dans le trou de 10 prévu pour recevoir la barre de secours (et pour parfaire le montage, une petite rondelle faite avec le rab de l’usinage des bagues pour rattraper le jeu entre l’écrou/tête de vis et la bague (5)) et le safran est assuré de ne pas aller plus bas.
Sur les modèles à barre franche, il faudrait que le carré de barre passe à travers le pont pour perdre le safran : peu probable...

retreintmechebarre

Il est important de bien vérifier l’efficacité (et donc l’étanchéité) du bouchon posé sur le dessus de la mèche. En effet, j’avais régulièrement de l’eau douce dans le coffre du fond de la cabine ARR Td ;
Depuis que j’ai correctement étanché ce bouchon, plus une goutte n’arrive à l’intérieur.

bouchonmechesafran

Comme déjà cité dans un post, l’idée de mettre un joint torique dans la bague (5) au niveau du pont est une bonne idée bien que ca n’empêche pas l’accumulation de sel et poussière au niveau du joint, qui finira par s’user. L’autre solution est de faire un bouchon épaulé, afin de recouvrir correctement le passage de la mèche, ce qui n’empêche pas de mettre un torique dans la bague.

Le joint torique dans le bouchon sur la photo sert seulement à maintenir ce bouchon sur la mèche. En aucun cas il ne fait l’étanchéité puisque l’eau ne vient pas du dessus de ce joint, et peut donc passer facilement le long de la mèche....

Dépose du safran : 20min

La veille, je m’étais assuré que la boulonnerie inox sortirait bien de la fonte d’alu au moment voulu. J’ai remercié intérieurement le précédent propriétaire qui avait fait ce montage bien gras, du coup il n’y a eu aucune vis saisie dans l’alu comme je le craignais.
Déposer également les tresses de masse, et tout ce qui est autour de la barre. L’accès n’est pas aisé dans le coqueron arrière.
Comme également dit dans un autre post plus haut, on peut encore gagner du temps en démontant le secteur de barre à flot, et en sortant le bateau avec la barre de secours. Restera juste à libérer les deux vis de la bague inox pour que le safran tombe tout seul.

Une fois au dessus du ber, et toujours dans les sangles, nous avons apporté 2 palettes sur le transpalette afin d’avoir la hauteur nécessaire pour accueillir le safran, le bateau étant suspendu.
Une fois soulagé le safran d’1cm, j’ai donc démonté le secteur de barre et les vis de serrage de la bague de retenue.
Le bateau est alors doucement soulagé par l’élévateur, et le safran descend tout seul. (en fait il reste à sa place et le bateau monte...). Reste aux personnes à l’extérieur à maintenir le safran au moment de la sortie du tube de jaumière, et à le poser sur la palette.

hautdusafran

Je ne l’ai pas encore pesé, mais j’estime son poids à un bon 60kg. Deux personnes sont absolument nécessaires pour le transporter.
Des safrans de cette surface sortent à 13kg (hors mèche). De quoi gagner quelques kg au bon endroit et augmenter le confort de barre. (gréement import.fr, fournisseur Jefa Rudder Systems)

Je vous fais un topo « remontage » après avoir nettoyé toutes les pièces, et préparé les nouvelles : les 3 bagues sont bien usées, et les deux joints à lèvres sont morts.

Nicolas, sur Hibiscus.

Commentaires   

#1 Nicolas Desbois 22-11-2017 09:45
Après renseignements chez QUADRANT, le commercial me conseille l'ERTACETAL C (pour Copolymère, par opposition à l'Homopolymère (=Delrin) pour réaliser les bagues.
Le problème était de trouver cette matière, bien qu'elle soit toujours disponible sur eBay en longueur d'1m.
Quelques recherches plus loin et je tombe sur le site de ce vendeur/usineur qui fournit à longueur.
Devis ce jour (Nov 2017) pour 30cm en diam 100mm (=les deux bagues du tube de jaumière + la bague passe pont + de quoi mettre le rond dans le tour) : 25.75 €HT de matière + 20€HT de transport+factu ration = 54€TTC livré à la maison. Ca ne me semble pas excessif, et on n'est pas obligés de se grouper à 3 pour utiliser la barre d'1m !
Ils sont situés près de Cholet, Le lien ci-dessous :
http://www.matieres-techniques-plastiques.com/pom.html

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.