Les dossiers 1090/40

Fabrication d'un safran

A la suite d’un vilain échouage en juillet 2014, j’ai été contraint de remplacer ma pelle de safran, qui avait été largement mangée en bout et pour laquelle la mèche avait beaucoup souffert.

J’ai trouvé un chantier exceptionnel de compétence à la Rochelle (Chantier Nautique du Vieux Port). Je vous propose de voir en image les travaux et vous donne en prime les montants des réparations: une mèche de safran c’est 1.500 € et les reprises​ c'est presque le double.....

    • démontage de l’ensemble pelle-mèche de safran qui pose sur les bagues en Céléron.
    • La société a procédé ensuite à la découpe du safran dans le sens de l’épaisseur pour séparer les deux coques et atteindre les platines de renfort.
    • tournage d’une nouvelle mèche et soudure des 3 platines servant de renfort

IMG 0064soudures360

Détail des bagues supérieure et inférieure

bagsup360baginf360

IMG 0071stratif0360

    • reprise du safran

IMG 0073stratif1360

IMG 0083b760

    Les plans fournis à l'artisan étaient les 2 plans disponibles sur le site, dans cet article.
    Alain, sur Posidonie

Commentaires  

#1 Gerard Mennetrier MB 29-05-2016 03:51
Salut Alain,
je viens d'inspecter ma mèche de safran et en ai fait un article:
http://www.clubfeeling1090.fr/barre/meche-safran
J'aimerais comprendre comment est faite la bague inox qui retient le safran en vertical. Je vois une bague avec 2 vis (tete hexa). Je me demande si ces vis s'enfoncent dans un trou dans la mèche de safran, ou dans une gorge.
Toi qui a fait refaire un safran, tu as surement une bonne idée de comment ç'est fait. Pourrais tu m'éclairer ? Merci.
#2 Gerard Mennetrier MB 29-05-2016 03:59
Voici la réponse que me faite Alain:
Je te réponds de suite, pour te dire que je n'ai pas moi même démonté le safran et encore moins pu participer à la réparation, Les photos montrent que la mèche de safran a été tournée et est parfaitement lisse, sans encoche pour une éventuelle clavette. Tu verras la position des deux bagues en céléron et tu noteras qu'il n'y a rien de particulier. Selon moi, il n'y a pas d'encoche tout simplement pour permettre un réglage final en position et le calage dans l'axe du safran. C'est donc différent de ton montage. Pour moi j'imagine que si l'encoche est mal positionnée par rapport à l'axe du safran lui-même, ce sont tous les réglages de la barre à roue qui sont à reprendre voire le safran.
Les photos montrent comment ils réparent à partir d'une barre inox tournée pour avoir les différentes côtes. Je pense que la clavette qui vient se bloquer entre les deux mâchoires qui reprend la biellette de la barre à roue, vient seulement bloquer un peu plus.
Pour moi, les deux mâchoires avec les 4 boulons en tête hexa servent amplement à maintenir la bague, mais maintenant que je vois cela, cela signifié que le poids du safran ne serait retenu que par ces deux vis à tête creuse ? Bizarre.
Peut être pourrais tu prendre contact directement avec le chantier du Vieux Port à la Rochelle qui a réparé mon Safran et qui serait en mesure de te dire comment c'est monté.
Là je t'avoue que je suis un peu court, parce que je pensais benoîtement que c'était la mâchoire alu qui une fois en place tenait le poids du safran sur les différentes bagues posées elles mêmes sur le tube de jaumière. Ainsi le poids porterait sur la bague céléron du haut qui travaillerait à la fois en compression verticale et en rotation horizontale.
Alain.
#3 Gerard Mennetrier MB 29-05-2016 04:05
Le plan du tube de jaumière, fourni par Michel, montre un moletage, et 3 butées (des clavettes, je pense), réparties autour de la mèche. On ne les voit pas sur tes photos. Le chantier de la Rochelle a peut-être implémenté à sa manière...

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.