Les dossiers 1090/40

Chauffage Webasto

Pour les navigations hivernales et aussi de demi-saison, voire même en saison (je navigue en Atlantique, et un petit coup de chauffage au mouillage est quelquefois bienvenu) j'ai décidé d'investir dans un chauffage .
J'ai un peu hésité entre plusieurs solutions mais un ami possède à bord un Webasto, chauffage au gasoil à air pulsé, et j'ai trouvé le système assez simple à installer et efficace. J'ai choisi un Airtop 3900 Evo,, intermédiaire en puissance, ce qui devrait me permettre de le faire tourner au ralenti, limitant la consommation et le bruit. J'ai acheté d'occasion un modèle jamais installé, aux alentour de 1000 euros auxquels il faut rajouter quelques accessoires ( silencieux d'échappement, platine inox, gaine thermique d'échappement et silencieux d'air de combustion...) et les gaines et bouches d'air chaud, le tout acheté sur un site anglais, Butler Technik, c'est le moins cher que j'ai trouvé. Il s'est avéré très rapide et fiable

Le choix de l'emplacement de la chaudière
J'ai longuement hésité, pensant d'abord l'installer dans la jupe, mais j'ai finalement opté pour une fixation dans le coffre arrière, perpendiculairement à l'axe du bateau, sur la cloison de séparation entre le cabinet de toilettes et le coffre arrière. Cela me permet de réduire la longueur des gaines de distribution d'air, et de perdre moins de place de rangement dans le coffre. La position perpendiculaire n'est pas conseillée sur la notice d'installation, mais je n'ai pas trouvé d'explications logique à cela. Je connais plusieurs bateaux qui l'ont fait sans soucis, et je ne compte pas faire tourner le chauffage en navigation alors ....
La chaudière est boulonnée sur la cloison, pour le moment sans sillent blocs, mais on verra à l'usage.

photo1

Le tuyau d'échappement court sous une étagère stratifiée sur la coque qui existait déjà et après un col de cygne, la sortie des gaz d'échappement est sur la coque à l'arrière. Le tuyau est protégé par une gaine anti-chaleur, mais reste très chaud à l'usage. Vu que c'est l'emplacement de l'annexe dégonflée et des pare battages en navigation, je me demande si je ne protègerai pas le tuyau avec un grille inox... à voir...
photo2
Le circuit des gaines d'air chaud
Dès la sortie en 90mm, j'ai fait une première dérivation en 60mm qui passe sous la chaudière vers la cabine arrière, sortie en hauteur avec une bouche orientable et obstruable.
photo3
La gaine principale continue, passe à travers la cloison sous le bac des cirés de la salle d'eau (c'est juste mais ça passe) .
photo4photo5
Nouvelle dérivation en 60mm pour une sortie dans la salle d'eau . La gaine principale continue, traverse la cloison en passant derrière le bloc tiroir et sort au niveau du siège de la table à carte avec une bouche en 90mm non obstuable (c'est obligatoire).
photo6photo7

J'ai choisi de ne pas chauffer la cabine avant, trop compliqué pour le passage des gaines, sans compter les déperditions de chaleur, et on ne navigue pas au Spitzberg quand même.
J'ai isolé les gaines en les entortillant d'isolant fin multicouche pour limiter les pertes.

Le raccordement électrique et gasoil
La commande de chauffage est monté à côté de la TAC, avec le gestionnaire de batteries. L'alimentation est branchée directement sur les batteries, avec un fusible bien sûr, pour éviter de couper le courant pendant la phase d'arrêt du chauffage (5 à 10mn),ce qui endommagerait gravement l'appareil.
photo8
Pour le gasoil, la pompe est placée à coté du parc batterie sous la couchette arrière. Je l'ai isolé un maximum avec silentblock, mais je dois reconnaître qu'elle fait toujours pas mal de bruit...De toute façon le chauffage ne tournera pas la nuit.
J'ai pris l'alimentation en GO sur une sortie non utilisé du filtre décanteur, et non pas avec un raccordement en T sur le tuyau d'alimentation comme souvent. J'ai beaucoup galéré avec le raccord à téton du filtre CAV anglais (donc avec un pas de vis en ½ UNF ) introuvable, finalement un raccord plastique trouvé dans une casse marine a fait l'affaire.

Au final, on appuie sur un simple bouton et 5 mn plus tard une douce chaleur envahit le carré...Sans doute un peu superflu, mais bien agréable !
Jean-François

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.