Les dossiers 1090/40

Longe de harnais sur cadène fixe

Alors que je naviguais seul au sud de l'Italie, les conditions météo m'ont incité à m'assurer dans le cockpit.

Là où les lignes de vie sont peu accessibles, et n'empêchent pas toujours de passer par-dessus bord, j'ai installé dans le cockpit de mon Feeling 1090, 2 cadènes en sortie de la descente, ainsi que 2 cadènes au poste de barre.

Ma longe de harnais extensible à 3 mousquetons me permet de passer de la descente au poste de barre en ayant toujours un point d'attache fixe et sécurisé (sur des cadènes fil de 8mm, vissées solidement dans le polyester avec contreplaque à l'intérieur des coffres.

C'est donc en toute confiance que je m'assure sur ces cadènes.

Lors d'une prise de ris, tout le monde a vécu cette manœuvre, il est souvent nécessaire d'éclaircir la toile de grand-voile au niveau de l'œillet de bosse de ris. C'est une intervention ou je dois monter sur l'hiloire et m'appuyer sur la bôme pour atteindre parfois à bout de bras, la chute de la GV. Afin d'éviter qu'un coup de gîte ne me déséquilibre, je frappe la longe de mon harnais à une cadène du cockpit, en sortie de la descente.

Tout à coup, alors que la longe tendue semblait bien me retenir, un coup de gîte me déséquilibre et je me raccroche à la bome en sentant avec effroi que je ne suis plus retenu par mon harnais. Une fois la manœuvre terminée, j'ai tout mon temps pour essayer de comprendre et reconstituer ce qui a pu se passer.

Je réalise que le mousqueton de longe peut très facilement s'ouvrir. Il a en fait une chance sur deux, ou sur trois, pour se mettre dans la position où il suffit d'exercer une traction sur la longe pour ouvrir le mousqueton et le faire sauter de la cadène.

Longe04

Cette expérience qui a juste été périlleuse, aurait pu être dramatique pour moi. C'est pourquoi je tiens à la partager avec vous afin de vous mettre en garde contre la confiance que peut procurer un tel assurage.

La bonne solution est certainement de changer de longe pour avoir des mousquetons soit à vis, mais peu pratique ni rapide pour les manœuvres, soit avec un doigt de sécurité. Bien entendu, il est toujours frustrant de devoir abandonner sa longe qui était réputée et certifiée sécurité, pour en acquérir une autre.

Ayant obtenu des réponses très évasives et peu intéressées aux messages que j'ai envoyés au fabriquant de ma longe, dans le but d'amélioration de la sécurité de cet équipement très largement répandu et distribué en France, je recommande maintenant les longes et mousquetons de la marque Lazilas, qui me paraissent éviter ce problème d'ouverture intempestive.

Note : Les photos ont été évidemment prises à posteriori, par temps calme, pour analyser cet incident et vous en faire profiter par quelques illustrations.

  

Gérard

 

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.