Les dossiers 1090/40

Les points à vérifier à l'achat d'un Feeling 1090 d'occasion

Au travers du forum des Feeling, sur STW, j'ai souvent reçu des messages de futurs acquéreurs de Feelings, me demandant quels étaient les points à vérifier particulièrement avant d'acheter un Feeling. J'ai chaque fois essayé de leur répondre au mieux en leur fournissant cette petite liste. C'est évidemment la liste des faiblesses que j'ai pu rencontrer sur Boisbarbu, ou sur d'autres Feeling 1090/1040. Certains de ces points sont importants, d'autres très mineurs. Je les ai classés en gros par ordre d'importance décroissante, à mon sens.

Les panneaux de pont

    • vérifier l'étanchéité des panneaux de pont fixes : les 2 autour du mat, et les panneaux autour du carré. Un bon témoin est l'état des boiseries autour des panneaux, à l'intérieur du carré. Sinon, on peut passer un jet d'eau sur les joints et les vis, et vérifier en dessous si ça ne goute pas. C'est un défaut des Feelings, avec l'âge, et un gros boulot à refaire.

Les vaigrages

    • ils se décollent, avec les années. Et ceci dans tout le bateau. La fine pellicule de mousse du vaigrage se détériore, part en poussière. Le tissu de vaigrage ne tient donc plus collé sur son support (fibre polyester ou contreplaqué) et pendouille lamentablement. Sur Boisbarbu, ça a commencé par la cabine avant, puis la cabine arrière, et enfin le carré. Je répare au fur à mesure, en nettoyant le tissu de sa mousse, et en recollant à la néoprène. Certains propriétaires ont entrepris de tout enlever et de recoller un vaigrage neuf, avec mousse ou feutre. C'est aussi un gros boulot. Un pro demande plus de 3000€

Les boiseries

    • Elles doivent être de leur couleur d'origine et vernies. En particulier autour des hublots et panneaux de pont, si elle sont piquées, sombres, c'est difficilement rattrapable.

Les cloisons et coffre de la cabine avant

    • vérifier qu'il n'y a pas de fissures : signe que le bateau aurait beaucoup tapé au près. J'ai plusieurs fois entendu dire que la structure des Feelings était fragile. Je ne le pense pas. Certes, j'ai eu des fissures dans la liaison coque / coffre de cabine avant, mais sans gravité et facilement réparable. Pourtant Boisbarbu a déjà parcouru 40000 milles nautiques, la plupart au large, dans des conditions parfois très difficiles: au près, 40N, mers fortes.

Les tirants de cadènes de haubans

    • Vérifier que ces tirants, qui sont dans les équipets du carré, ne soient pas cassés ou arrachés. Je n'ai jamais rencontré ce problème, mais en ai entendu parler par un ou deux propriétaires.

L'étai largable

    • C'est un plus. Vérifier si il est pratique à gréer, voire même simplement si c'est possible. Ca depend aussi du type de ridoir.

La tête d'épontille

    • si cette dernière est en aluminium anodisé, un propriétaire rapporte avoir vu un 10.40 et un 10.90 (tous deux de 1987) dont la soudure entre le tube d'épontille en aluminium et la plaque d'appui du pont avait lâché sur la totalité de son périmètre. Cela se traduit en navigation par des craquements difficiles à localiser car cette soudure est derrière les panneaux de vaigrage au plafond du carré. Si cela arrive, c'est plus spectaculaire que grave car changer l'ensemble est facile et tant qu'à faire, autant la passer en inox. Il faut bien prendre les implantations de l'épontille ainsi que les côtes de l'ancienne pour la refaire à l'identique. Quand l'épontille est en inox, comme sur les 416, pas de soucis.

La liaison quille coque

    • le joint doit être propre et ne pas laisser rentrer d'eau de mer par les boulons de quille. C'est juste à surveiller, signe que le bateau n'a pas talonné. Mais je n'ai pas eu ce souci sur Boisbarbu. Vérifier les boulons de quille et leurs rondelles, ainsi que les tresses de masse qui y sont fixées.

l'osmose

    • évidemment, mais c'est un point à vérifier sur toutes les coques polyester, en particulier autour des passe coques. Les Feelings ne semblent pas avoir souffert d'une série particulièrement mal stratifiée ou avoir eu des défauts de gel coat.

Le lest plomb

    • quand des cloques se forment sur le lest plomb, c'est que sa protection epoxy est endommagée et que le plomb est attaqué par l'eau de mer. Voir mon article sur le sujet.

La mêche de safran

    • Vérifier si elle a du jeu et comment sont les bagues ertalon sous la coque.

Le frigo

    • vérifier le bon état de l'évaporateur (pas d'oxydation ni de blessures) et du tuyau entre évaporateur et compresseur.

La couchette babord du carré

    • vérifier que vous pouvez faire coulisser cette planche couchette et que son support côté meuble d'évier, n'est pas cassé. Voir mon article sur le sujet.

Les marches de la descente

    • vérifier que les marches ne sont pas en train de casser lorsqu'une personne lourde emprunte la descente.

Les équipets de la cabine avant

  • vérifier que les étagères de chaque côté de la cabine avant, n'ont pas été arrachées. Leur méthode de fixation est en effet assez faible.

J'en oublie certainement, mais cette liste peut s'enrichir avec vos commentaires.

A propos, jetez aussi un oeil sur le dossier des points à l'achat d'un 416. De nombreux points sont valables aussi pour le 1090 ou 1040.

Avant l'achat, ça vaut aussi la peine de faire intervenir un expert. Votre assurance vous en conseillera qui en général sont sérieux. Sortie de l'eau à la charge du vendeur et expert à la charge de l'acheteur.

Bon choix !

Gérard

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.