Les dossiers 1090/40

Réhabilitation chariot d'écoute de génois

Le bateau est un 356 DI de 1998. Mêmes chariots sur les 1090 et 1040 et de nombreux Feeling. 

Tout d’abord je me suis étonné des efforts nécessaires pour border le génois avec les winchs.

Tout les bateaux n'ont pas la chance d'avoir ce réa en alu. Beaucoup ont encore les réas en plastique.

IMGA0237360amiot02360
J’ai rapidement constaté l’apparition d’un méplat sur la circonférence des réas des chariots du au passage des écoutes sans que les réas ne tournent.

amiot03360

Je me suis donc attaché à trouver du rond de Delron de 30 mm de diamètre (catalogue Radiospare) et surtout à démonter les anciens réas pour les changer.
Les axes inox des réas des chariots ne se démontent pas facilement car ils sont bloqués sur l’un des flancs des chariots par un épaulement et sur l’autre par un évasement de l’axe réalisé à la presse une fois le réa installé dans le chariot . Sur la face de l’axe opposé à l’épaulement on constate aisément la trace conique du pointeau qui a servi à augmenter le diamètre de l’axe et assurer son blocage dans le flanc (on trouve le même type de trace conique et d’assemblage sur les axes des chariots de GV).
Pour démonter l’axe inox j’ai cherché à percer l’axe par son centre jusqu’à la limite de la face d’aluminium externe du flanc du chariot avec un forêt dont le diamètre est supérieur à celui de l’axe lui-même de manière à éliminer toute la portion évasée de l’axe et ensuite à le faire coulisser.

usinageaxechariot360usinageaxechariot2360
Pour réaliser ce percement j’ai utilisé la trace conique laissée par le pointeau de la presse lors de la fabrication et réalisé un avant trou de 3 mm sur 12 mm de profondeur environ que j’ai agrandi à 4,5 mm ensuite (toujours avec une profondeur de 12 mm environ).
Le calage sous la perceuse à colonne est délicat car le chariot lui-même ne présente pas de face d’appui perpendiculaire à la direction du percement.
J’ai ensuite percé l’axe avec un forêt de 12 mm (lèvres à 120°) tout doucement en utilisant bien sûr le trou de 4,5 mm réalisé précédemment comme guidage et en arrêtant de percer dès que les lèvres du forêt sont arrivées à la limite de l’aluminium du flanc du chariot pour le préserver.
Pour ces opérations de percements j’ai utilisé des forêts au cobalt avec lubrification, il faut que le chariot soit bien calé et bloqué sur la table de la perceuse pour éviter qu’il ne vibre.
Pour extraire l’axe j’ai utilisé un étau qui m’a permis de pousser en douceur l’axe en utilisant différentes cales.
Pour que la contrainte de compression de l’étau ne risque pas de fragiliser les flancs d’aluminium du chariot j’ai insérer du clinquant dans le jeu entre le réa et les faces intérieures des flancs. Cette opération évite que la pression de l’étau ne provoque un pincement sur les flancs du chariot ce qui les auraient probablement cassés ou fragilisés.

Une fois l’axe extrait j’ai réalisé un taraudage de M5 dans le trou de 4,5 de diamètre toujours présent dans l’axe (Attention à marquer le taraud au feutre fin pour évaluer sa position par rapport au fond du trou afin d’ éviter de le casser dedans).

blocageaxevis360blocageaxevis2360La réalisation des réas est assez simple, il faut proprement couper à la scie le barreau de Delron en utilisant une boite à onglet pour que les faces soient perpendiculaires à l’axe de rotation.

Ensuite repérer les centres de chaque face, les pointer et les percer avec un retournement du cylindre de Delron à mi-hauteur de percement pour garantir au mieux le centrage du trou.
J’ai percé avec un avant de trou de 4 mm puis 8 et enfin 10 mm.
Une fois les cylindres de Delron percés j’ai installé dans le trou une vis longue de 10 mm avec rondelle et écrou serré fortement.
J’ai fixé l’extrémité de la vis qui dépasse dans le mandrin de ma perceuse à colonne et usiné à la rappe à bois puis la lime demi ronde métallique.
Il ne faut pas tourner trop vite car on doit avoir le temps de donner une jolie forme courbe concave aux réas en s’inspirant de la forme de l’ancien réa.
L’état de surface obtenu n’est pas très lisse mais je pense que ce n’est pas gênant car il est préférable que l’écoute accroche bien le réa pour le faire tourner plutôt qu’elle ne glisse dessus.

nouveaurea360nouveaurea2360Pour le remontage de l’ensemble j’ai utilisé de la pâte (dont j’ai oublié le nom) qui évite les couplages electrochimique entre l’alu et l’inox. Cela facilitera les démontage ultérieur si besoin.

L’axe a dû être ré introduit à l’étau et son blocage en translation a été réalisé par une rondelle inox de 5 large et une vis de M5 elle-même bloquée avec du frein filets faible au cas ou …

Voilà désolé pour ce texte un peu long mais je n’ai pas de photo car je n’ai pas la chance d’habiter près de mon bateau.

Nota : Si vous disposez d’un tour toutes les opérations d’usinage des nouveaux réas sont grandement facilitées et le résultat probablement bien plus précis.

Michael, sur Stergann.

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.