Les dossiers 1090/40

Dématage / Rematage / Réglage

Je remets à jour cet article que j'avais publié rapidement en 2009 sur le site de Boisbarbu, à la demande expresse de quelques propriétaires. A l'époque le démâtage que j'avais pratiqué et décrit était à l'occasion d'un remplacement du gréement. Dans ce nouvel article, je vais différencier ce qui est suffisant pour un démâtage simple, et un démâtage pour remplacement de gréement, pour lequel les étapes seront repérées par un astérix : * 

DEMATAGE 

  • Dégréer les voiles, lazy bag et lazy jacks, garcettes de pavillon.
  • WD40 sur les ridoirs de haubans pour contribuer à leur déblocage. Depuis que je graisse les ridoirs chaque année en fin de saison, après les avoir dévissés de quelques tours, je n'ai plus de ridoir bloqué par une déformation trop importante des filets et n'ai donc plus besoin du WD40.
  • Déposer l'anémomètre, le Windex, le réflecteur radar, ... Cette étape n'est nécessaire que si on n'a pas confiance dans la délicatesse des personnes manipulant la grue et le mat. Sinon, quand c'est exécuter avec soin, on peut sauter cette étape et donc éviter de monter en tête de mat.
  • Déposer la bôme, en déposant le vis de mulet

IMG 6786IMG 6788

  • Déconnecter les câbles passant dans le mat :
    • Repérer chaque câble par une étiquette, en pieds de mat, sous le roof.
    • Repérer chaque passage de câble, dans le mat, dans le roof, par un dessin ou photo 
    • Débrancher, couper les câbles de mat (feux de nav, feu de route, antenne VHF, Anémomètre) dans le carré devant l'épontille.
    • Sortir les câbles du pont, puis boucher les trous du pont avec du Sika 291. Envelopper les câbles dans un plastique étanche.

IMG 6798IMG 6799IMG 6804IMG 6805

  • Enrouleur de génois: Suivant la méthode pratiquée par le professionnel du démâtage, on peut soit le laisser en tête de mat, ou le déposer préalablement au démâtage afin d'en faciliter l'exécution. Si on pratique le démâtage soi-même, en équipe restreinte, je conseille la dépose de l'enrouleur. Dans ce cas, procéder comme suit :
    • Détendre le pataras
    • Gréer l'étai largable
    • Dégoupiller le bas de l'enrouleur, de l'étrave
    • Noter la position de l'étai sur les lattes d'étrave, le mieux étant de prendre une photo
    • Passer l'enrouleur par-dessus le balcon et l'amener sur le quai
    • Monter en tête de mat
    • Dégoupiller l'enrouleur en tête de mat, après l'avoir assuré avec une sangle à la drisse de génois
    • Tirer l'enrouleur à plat sur le quai, tout en mollissant la drisse de génois
  • Repérer au scotch électricien, les positions des ridoirs de haubans
  • Pour une grande précision de la tension des haubans, on peut mesurer au pied à coulisse, l'espace entre les embouts, pour chaque ridoir. Cette précision est inutile si on remplace le gréement, auquel cas il faudra de toute façon refaire un réglage des positions et tensions sur le mat.

IMG 6772IMG 6792

  • Repérer chaque hauban par une étiquette collée sur le sertissage bas du hauban (pas sur le ridoir) *
    • Bas Hauban Avant Bâbord : BHAVBA
    • Bas Hauban Arrière Bâbord : BHARBA
    • Bas Hauban Avant Tribord BHAVTR
    • Bas Hauban Arrière Tribord BHARTR
    • Inter Bâbord INBA
    • Inter Tribord INTR
    • Galhauban Bâbord GABA
    • Galhauban Tribord GATR
  • Repérer le passage des haubans dans chaque barre de flèche :
    • 2éme barre Avant : Galhauban
    • 1ere barre Avant : Galhauban
    • 1ere barre Arrière : Inter
  • Repérer la fixation de chaque hauban sur chaque cadène
    • Cadène Avant : Bas Hauban Avant
    • Cadène Centrale, Avant : Galhauban
    • Cadène Centrale, Arrière : Inter
    • Cadène Arrière : Bas Hauban Arrière
    • Repérer le sens des ridoirs. En effet, les ridoirs ne sont pas symétriques. Ils ont un haut et un bas. Il faut qu'il soient au rematage tous orientés dans le même sens, le pas à gauche en bas.
  • Frapper les drisses et balancines à un mètre du pied de mat, sur une sangle
  • Frapper un bout en pieds de mat (10m) qui servira à diriger le mat
  • Desserrer le pataras complétement
  • Desserrer les 6 ridoirs de haubans de 3 ou 4 tours
  • Préparer 4 supports de mat, à terre (bois, polystyrène, pneus,...)
  • Saisir le mat avec la grue, avec la cravate à 2 ou 3 mètres au-dessus du 1er étage de barre de flèche, retenue sous les barres de flèches par une sangle empêchant la cravate de remonter vers le haut. Il faut donc avoir préparé sa propre cravate. J'ai eu l'occasion, sur Blue Eyes, de placer la cravate sous le 1er étage de barre de flèches, pour éviter de monter dans le mat pour poser la cravate et parce que la grue était trop petite. mais cette méthode est à éviter, car elle nécessite de presser fortement en pied de mat pour l'équilibrer pendant le démâtage, ce qui est un peu aventureux. Le crochet de la grue doit être protégé par une mousse, et pris en arrière du mat, pour éviter d'endommager le capteur d'anémomètre, éventuellement le radome, ou le feu de route.

IMG 6812IMG 6813

  • Mettre de la tension dans le câble de la grue
  • Desserrer les ridoirs de haubans puis les déposer
  • Les assurer au mat avec une sangle, à 2 m de haut, puis à 50 cm du pont
  • Dégoupiller le pataras
  • Dégoupiller l'étai, ou l'étai avec son enrouleur
  • Les assurer comme les haubans
  • Lever avec la grue, en dirigeant le mat de sa base, et déposer à terre sur 4 grosses cales de bois, ou sur le bateau, sur 2 poutrelle de bois ficelées sur les balcons Avant et Arrière. Dans le cas où l'enrouleur de génois n'aurait pas été déposé au préalable, on a besoin d'une autre personne pour tenir l'enrouleur par son tambour pendant l'opération de grutage et accompagner le mouvement du mat. On amène l'enrouleur proche du mat, une fois que celui-ci est soulevé d'environ un mètre.
  • Pour un hivernage du mat dans un espace minimum, il faudra démonter les barres de flèches de leurs embases, et désolidariser les haubans des bouts de barres de flèches. On peut ensuite tout sangler les haubans et enrouleur le long du mat, tous les 2 mètres environ, pour faciliter le transport.
  • Démonter l'anémomètre et le Windex de la tête de mat pour éviter de les endommager pendant le transport. Dévisser l'antenne VHF et la retourner dans son support, afin d'occuper moins de place en longueur, et de la protéger d'un choc.

Matériel à prévoir

WD40 pour le déblocage des ridoirs

Clef à molette pour tenir les haubans pendant le dévissage des ridoirs

Pince pour dégoupiller

Gros tournevis pour tourner les ridoirs

Seau pour descendre les accessoires de tête de mat

Etiquettes pour repérer les haubans *

1 boite pour tous les axes, rondelles, goupilles

Blocs de polystyrène pour poser bôme et mat sur le quai

6 sangles pour tenir les haubans et l'enrouleur contre le mat 

mat01

IMG 3075

DEMONTAGE DU GREEMENT 

    • Laisser les coupelles sur les haubans, sauf quand elles sont indémontables
    • Démonter les barres de flèches et vérifier l'entraxe en Ertalon, si il n'a pas de jeu

IMG 3081IMG 3080

    • Remplacer éventuellement les câbles électriques en laissant 20cm de mou en pieds de mat
    • Passer des messagers pour les câbles et pour les drisses
    • Remplacer les réas de tête de mat

IMG 3076

  • Spécifier pour chaque câble et en particulier pour Etai et Pataras, les diamètres :
    • Des boules de chapes
    • Des coupelles
    • Des yeux de chape
    • Des axes pataras et enrouleur

NOUVEAU GREEMENT 

  • Pataras : c'est le moment de choisir éventuellement un pataras coupé pour s'en servir d'antenne d'émission BLU
  • S'assurer que la chape supérieure du pataras rentrera bien dans le trou de font d'alu de tête de mat. Sinon, prévoir un montage en intercalant une coupelle complémentaire. De même pour la taille des chapes de haubans.

IMG 2845IMG 6864IMG 3016IMG 6856

    • Ridoir pataras : c'est peut-être le moment de le remplacer par un ridoir équivalent ou un ridoir plus facile à manipuler (à manivelle, par exemple)
    • Etai : c'est le moment d'intercaler une chape articulée en tête d'étai, si ce n'était pas déjà le cas. La cassure de mon étai au niveau du sertissage, en plein milieu d'une traversée de l'Atlantique, avait été causé par l'absence d'une chape articulée qui n'était pas systématique chez les gréeurs dans les années 80-90.
    • Haubans : c'est le moment de décider si on veut poser des gaines de protection autour des haubans et des tubes de protection autour des ridoirs. Personnellement, je n'en n'ai pas mis, considérant qu'ils sont un nid d'humidité et cachent la vue en continu des ridoirs.
    • Barres de flèche : remplacer les entraxes en Ertalon, et les embouts en caoutchouc blanc qui protègent le génois au près.

IMG 3021

  • Définition du gréement pour le fabriquant. Mais le mieux est encore de lui confier l'ancien gréement pour qu'il recopie les longueurs exactes de chaque câble.

longueurs

REMATAGE 

  • Préparer à terre, le mat et son nouveau gréement :
  • Mise en place des nouveaux éléments :
  • Barres de flèche à remonter, sans oublier les entretoises en Ertalon, ou passe l'axe de fixation de la barre de flèche
  • Pataras. La coupelle de pataras n'étant pas adaptée, le gréeur m'a conseillé d'en rajouter une plus grosse, qui elle, ne rentre pas correctement dans la tête de mat. Mais cela n'a pas posé de problème.
  • Contrôler la parfaite égalité de longueur des haubans et galhaubans.
  • Enfiler les haubans, Pataras, Etai, dans les coupelles, tête de mat, barres de flèche
  • Fixer chaque ridoir à une cadène (tous les ridoirs sont identiques sur Boisbarbu, mais peuvent être de taille différente sur certains Feeling) en veillant qu'ils soient tous dans le même sens (pas à gauche en bas), afin qu'ils se règlent tous dans le même sens.
  • Passer les haubans dans les embouts de barre de flèche, qui sont assurés par les vis inox enduites de Pastinox afin d'éviter la corrosion et une soudure électrolytique.
  • Assurer les protections plastique de barre de flèche par du scotch blanc ou noir
  • Enfiler les protections de haubans
  • Enfiler les protections de ridoirs dans les haubans, si besoin
  • L'étai sera gréé éventuellement plus tard, avec l'enrouleur, une fois le matage terminé
  • Sangler pour tenir les haubans, l'étai largable et le pataras
  • Graisser les filetages males des haubans et sur les cadènes
  • Sangle de portage comme pour le démâtage
  • Une drisse de fixée en pied de mat pour l'orienter pendant le grutage, ou à la main,
  • Il faut être 2 pour le matage, plus le grutier
  • Le pont doit être prêt et dégagé
  • Préparer les mêmes outils que pour le démâtage plus de la graisse marine pour graisser les filets des ridoirs et des haubans
  • le skipper pour regarder, diriger, intervenir pour décrocher un hauban, ...
  • La grue lève le mat à la verticale du pied de mat
  • Positionner le pied de mat et le poser précisément dans son emplanture
  • Fixer le pataras avec ridoir dévissé au maximum
  • Fixer l'étai largable
  • Fixer les 2 galhaubans
  • Serrer le tout à la main pour équilibrer le mat
  • Fixer les inters et bas haubans et serrer à la main
  • Fixer l'enrouleur de génois (ceci peut se faire aussi après avoir libéré la grue)
  • Libérer la grue 

REGLAGE DU MAT 

Le matériel:

  • Mètre ruban de 2 mètres pour le réglage de la tension: tendre pataras et chaque hauban à 15% de leur tension de rupture, c'est-à-dire en les allongeant de 3mm sur 2 m.
  • Un double décamètre pour mesurer la longueur point de drisse de GV, vers les cadènes de galhauban, pour équilibrer le mat latéralement
  • Desserrer l'étai largable
  • Visser le ridoir de pataras pour tendre l'enrouleur de génois
  • S'assurer de la verticalité du mat, par le travers, visuellement puis par fil à plomb
  • S'assurer de la verticalité du mat, par l'arrière, visuellement, puis en mesurant avec un décamètre à ruban frappé sur la drisse de GV et en mesurant jusqu'aux cadènes de galhauban (13,62m).
  • Equilibrer la verticalité latérale en réglant les galhaubans à la main ou à la clef mais avec peu de tension
  • Fixer le double mètre par du ruban adhésif le long du hauban, afin que son extrèmité inférieure arrive à quelques millimètres du sertissage de hauban.
  • Tendre les bas haubans en reprenant un même nombre de tours de ridoir sur chaque bord, jusqu'à 15% de la tension de rupture et gardant l'alignement de la gorge de GV jusqu'en tête de mat.

mat02

  • Mettre en ligne la tête de mat en serrant et réglant les galhaubans
  • Serrer les galhaubans à 15% de leur rupture
  • Tendre les inters jusqu'à 15% de leur rupture, en gardant l'alignement de toute la gorge de mat.
  • Serrer tous les contre écrous de ridoirs quand il y en a
  • Sécuriser les ridoirs avec des goupilles ou vis et écrous Nil stop
  • Vérifier la présence de rondelles et de goupilles sur tous les axes

Essai en mer 

  • Par forte brise au près serré
  • Affiner les réglages

Finitions 

  • Marquer à la peinture ou au scotch électricien, les réglages de ridoirs de haubans
  • Repérer le réglage de ridoir de pataras

Pour avoir fait ces réglages sur Blue Eyes et sur Boisbarbu en 2009, il n'a pas été nécessaire de retoucher ces réglages qui se sont avérés définitifs, depuis maintenant 5 ans.
Je vous encourage à commenter cet article en proposant vos pratiques personnelles et vos trucs et astuces pour améliorer le processus et affiner la qualité du réglage.
Gérard

Commentaires  

#1 Gérard Mennetrier SU 04-05-2014 21:33
Voici la réponse que j'ai faite aux questions d'un propriétaire qui se demande quand remplacer son gréement:
J'ai remplacé le gréement de Boisbarbu après 15 ans, bien que les compagnies d'assurance ont l'habitude de prescrire un remplacement tous les 10 ans. L'ancien gréement paraissait encore bon, avec très peu de signes de corrosion. Mais j'ai voulu le remplacer avant de retraverser jusqu'aux Açores, en 2010. Je ne le regrette pas, surtout au niveau des ridoirs qui étaient bloqués/coincés et que j'ai eu du mal à démonter. Puis j'ai vu que leurs pas de vis étaient déformés, dans le ridoir et sur les embouts des haubans. Le point faible était déjà là, et justifiait le remplacement. Depuis, chaque année, je dévisse chaque ridoir de quelques tours et graisse les pas de vis à la graisse marine.
Après un an ou deux de navigation avec le nouveau gréement, j'ai remarqué des traces d'oxydation sur les cables des haubans. J'ai appelé la société qui me les a vendu (Vega Voiles, en Camargue) qui m'a répondu que les aciers inox d'aujourd'hui viennent de Chine et ne sont plus de la même qualité. Je ne suis pas sur de ça, mais c'est ce qu'il m'a dit.

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.