Les dossiers 1090/40

Réparation varangue

Après une bonne révision générale (voir plus loin le problème qu'elle m'a causé) j'ai quitté la Camargue fin août avec mon Feeling 326, direction la Grèce.

Après une belle traversée en couple de plus de 1000 milles, on a mis le bateau à terre à Preveza en octobre et on a découvert.... une jolie petite fissure entre la quille et la coque.

photo1
Précision en 2013 après déquillage pour changement des boulons de quille et traitement de l'osmose, le joint silicone à refaire à chaque carénage a été remplacé par un léger stratifié qui englobe les lumières des boulons de quille et remonte largement sur la coque, c'est celui-ci qui s'est ouvert.
Le bateau n'ayant pas talonné, sur les conseils de Philippe (Aegire Solutions à Port Camargue https://www.facebook.com/achard.uceda.7 ) j'ai recherché la cause et trouvé que la varangue avant s'était légèrement enfoncée sous l'épontille.

Photo2
En cause une trop grande tension dans le haubanage suite à la révision générale où les tensions avaient été (trop) reprises "au feeling" (c'est le cas de le dire !) par un gréeur lors de l'inspection du mât.
Vu l'éloignement du bateau de son port d'attache, la solution envisagée par Aegire Solutions a été de dégager l'épontille en soulevant d'un cm le rouf juste sous le mât avec des étais de maçon après avoir relâché le gréement. Pour la manœuvre, je me suis inspiré de cet article. Merci les Feeling !

Ceci m'a permis de faire un ragréage à l'époxy de la varangue et de glisser un U de renfort en inox entre l'épontille et celle-ci

photo3

pour répartir la charge sur plus de surface et lui redonner de la rigidité.
La pièce (60cm de long, 6 cm de haut, 14.5 cm de large) a été réalisée sur place à Préveza dans une tôle inox de 2mm.
Puis réparation de la fissure dans la jonction quille-coque à l'époxy plutôt qu'au silicone (ce qui permettra de voir si la réparation tient, dans le cas contraire une nouvelle fissure se produirait).

photo4
Test de la réparation prévu lors de la remise à l'eau en mai.
Reste à finaliser un nouveau réglage des tensions du gréement selon la méthode Selden avec un double mètre pliant et un pied à coulisse.

Jean-Jacques, sur India.

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.