Les dossiers 1090/40

Isolation phonique moteur

Après 22 années, l’isolation phonique du compartiment moteur de mon Feeling 1090 s’est détériorée pour devenir quasi inefficace. La mousse alvéolée de 3 cm d’épaisseur a perdu de sa densité, s’est salie, et s’est chargée, dans le bas des panneaux, d’huile ou de gasoil.
Je décide donc de la remplacer par un matériau d’isolation moderne et efficace. Mais c’est un gros boulot, car il faut arracher l’ancienne mousse, décaper les panneaux bois afin de préparer le collage du nouveau matériau, déposer les accessoires, les tuyaux, les câbles, fixés par des colliers plastiques aux cloisons bois, découper les panneaux de nouveau matériau, et enfin les coller, avant de refixer les accessoires, tuyaux et câbles électriques.
En matière de timing, j’ai passé :

1er jour : démontage des accessoires et fixations de câbles et tuyaux moteur, et arrachage/décapage de la vieille mousse alvéolée

Les principaux accessoires à déposer sont : le filtre décanteur, le filtre eau de mer, le vase d’expansion de liquide refroidissement, le coude anti-siphon, le cadran de jauge à carburant, puis les tuyaux du circuit secondaire de refroidissement, le tuyau de circulation d’air du ventilateur de cale, puis les câbles électriques allant au démarreur.
La vieille mousse s’arrache avec une spatule, d’abord par grands lambeaux, puis par petits morceaux. Il faut ensuite bien gratter avec la spatule, dans des endroits pas facilement accessibles (en particulier les panneaux latéraux du compartiment moteur).

IMG 8565IMG 8564IMG 8566IMG 8573

Le choix du produit d’isolation

J’ai finalement opté pour un produit du catalogue SVB, référence 60584. En épaisseur de 32mm, ce produit est composé d’une épaisseur de mousse noire dans laquelle est interposée une plaque de 2mm de bitume qui absorbe les basses fréquences. Le haut de la mousse est protégé par un film d’alu qui prévient des projections d’huiles et permet un nettoyage facile, alors que le dessous est enduit d’un autocollant protégé par un film plastique. Les panneaux sont livrés en dimension 98x49 cm. Il en faut 8 pour isoler tout le compartiment moteur, après quoi il reste encore un demi panneau. Prix assez raisonnable par rapport à la concurrence : 264€ + 7€ de frais de port. Le tout, expédié dans un gros carton, est arrivé en bon état et bien protégé.
Ce matériau m’a séduit par ses caractéristiques, sa résistance au feu, et sa face autocollante qui simplifie la pose. 

IMG 8636IMG 8637

2ème jour : gabarits carton et découpe des panneaux d’isolant

En découpant d’abord des gabarits en carton fort, je trace le contour du panneau sur le film alu de l’isolant que je coupe ensuite au cutter le long d’une règle alu rigide. Il faut faire de nombreuses passes fines au cutter, afin de ne pas arracher la mousse en voulant couper trop profond. La plaque bitumée est plus difficile à couper et encrasse le cutter.

IMG 8640IMG 8642

3ème jour : collage et calfeutrage

J’encolle juste les panneaux bois, à la colle néoprène liquide. Le panneau mousse n’a pas besoin d’être encollé, grâce à sa face autocollante. Après une dizaine de minutes de séchage de la colle, le panneau est présenté à son emplacement. Il suffit alors de retirer le film autocollant, pour que le panneau prenne son emplacement définitif, sans aucun risque de bouger. J’ai fait des essais de coller un panneau juste avec son autocollant et sans néoprène. Ca tient mais beaucoup moins qu’avec la néoprène, et pour combien de temps ?

IMG 8649IMG 8648

4ème jour : fixation des accessoires, câbles et tuyaux

J’ai refixé les accessoires à travers la mousse, qui s’écrase, avec de vis plus longues de 10mm par rapport aux anciennes. Par contre, pour éviter que la vis n’entraine la mousse des panneaux, j’ai fait des pré-trous avec une tige de 3mm brulante (chauffé sur la cuisinière) qui traverse la mousse et le bitume et cautérise la mousse . Les accessoires étant fixés au travers de la mousse, il faut rajouter une longueur d’environ 1cm aux vis. Les fixations gardent une certaine souplesse, ce qui n’est pas gênant pour leur solidité et devrait amortir la transmission des sons.

IMG 8652IMG 8656

Finition en collant du ruban alu (produit d'isolation en magasin de bricolage) entre les morceaux d'isolants. Puis, la phase de fixation des accessoires est finalement assez longue car j’en ai profité pour ne pas les reposer à leur place d’origine, mais d’optimiser leur emplacement, par exemple en surélevant de quelques centimètres le filtre décanteur pour faciliter l’accès à son bouton de purge,

IMG 9401IMG 9435

ou en remplaçant le filtre à eau de mer par un moins volumineux, de la marque Thor (UK).

IMG 9438IMG 9441

Sa patte de fixation, et son emplacement final.

IMG 9442IMG 9444

Résultat vraiment concluant: le moteur est beaucoup moins bruyant, dans le carré ou dans la cabine arrière.

Gérard, sur Boisbarbu.

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.