Les dossiers 1090/40

Energie sur Manzanillo

Lors de l'achat, Manzanillo était équipé d'une éolienne et de deux batteries de 100Ah chacune : l'une pour le moteur et l'autre pour la servitude (toutes les autres consommations).
L'éolienne nécessitant au moins 15nd de vent apparent pour commencer à fournir un courant conséquent, la source principale d'énergie était le chargeur de quai ou le moteur.
Pour notre programme, l'autonomie était donc très limitée (capacité de batterie réduite et sources limitées).
Nous avons pris la décision d'investir dans un bon parc batterie et 2 panneaux solaires.
Nous avons choisi, pour la servitude, 2 batteries à gel de 130Ah chacune.
La technologie de batterie à gel choisie permet de décharger la batterie à 80% contre 50% pour une batterie au plomb classique.
Pour la servitude, nous avons maintenant 208 Ah disponibles (260Ah x 80%) contre 50Ah avant (100Ah X 50%).
Sur la photo ci-dessous, on peut voir l'installation "Energie" sous la bannette de la cabine bâbord. Il manque le régulateur et la résistance de décharge de l'éolienne, tous deux sont cachés derrière la cloison supportant le chargeur de quai.

img1

Le répartiteur de charge sert, lors d'une charge par l'alternateur, à charger indépendamment, le parc batterie servitude et la batterie moteur. Les 2 types de batteries sont chargées simultanément mais isolées les unes des autres (le répartiteur est en fait constitué de diodes de puissance).
L'état des batteries est indiqué par un contrôleur de batterie situé sur le tableau électrique. Il permet de connaître l'état de charge des batteries, le courant fourni ou absorbé ainsi que la tension du parc.

img2img3

Pour la batterie moteur, nous avons choisi une batterie de voiture 70Ah classique (Plomb), placée désormais sous le moteur.

Les panneaux solaires choisis sont 2 panneaux 12V de 100W chacun, à haut rendement (technologie black cristal). Placés sur le portique , ils sont montés en série. Ils fournissent une tension entre 0 et 36V, une intensité entre 0 et 5,6A au régulateur, suivant l'ensoleillement. Ce dernier fournit aux batteries la tension et le courant dont elles ont besoin en fonction de leur état de charge.
Pour le montage des panneaux solaires sur le portique, nous avons décidé de faire fabriquer des cadres en inox.

img4img5

Les panneaux étant en alu et les supports en inox, il a fallu les isoler. Pour cela, nous avons utilisé un scotch PVC épais.

Les panneaux ont été montés et connectés. Dès que l'on a enlevé leur protection, sous un ciel voilé, le régulateur fournissait déjà plus de 5A aux batteries!

img6img7

img8

L'éolienne a été déposée. Il était vraiment temps d'agir, la rouille s'était installée partout et les roulements commençaient à gripper.

eol1eol2
Elle a été intégralement mise en pièce (malheureusement nous n'avons pas de photos), la rouille piquée et traitée. Les roulements ont été remplacés. Les pièces internes et les pales ont été repeintes

eol3eol4
L'éolienne a ensuite été remise en place

eol5eol6
La partie énergie est désormais close. Il ne nous reste plus qu'à faire des essais de consommation et de capacité de recharge afin d'estimer notre autonomie.

Maxime, sur Manzanillo

 

 

Seuls les adhérents peuvent ajouter un commentaire.