Les dossiers 1090/40

Visite d'un FEELING 286 Spécial

 

« Shakti » est un Feeling 286 Spécial de 1989. C'est la version GTE, 1,72m. (architecte : Gilles Vaton)

Photo 0b 
Ce qui le différencie du 286 est simplement l'ajout de la jupe, extrêmement réussie esthétiquement et très pratique.


Caractéristiques


Sloop en tête
Longueur hors-tout 8.93 m
Longueur de coque 8.67 m
Longueur à la flottaison 7.52 m
Largeur – Bau 3.06 m
Hauteur sous-barrot 1,85m
Tirant d'air (hauteur maxi) 12.30 m
Tirant d'eau de la version standard 1.72 m
Déplacement lège 2 500 kg
Masse du lest 790 kg
Type de lest Fonte

Motorisation

Equipé d'origine d'un moteur de 9 CV, nettement insuffisant, surtout en Méditerranée réputée pour son clapot court, celui-ci est équipé d'un Nanni 14 CV qui est très satisfaisant, surtout avec une hélice tripale. Pas de chaise sur ce bateau où l'arbre d'hélice sort directement à travers un tube d'étambot logé dans la masse de la quille. L'absence de chaise et l'arbre étant très court (quelques centimètres), on court peu de risques d'accrocher un cordage ou un filet. Cette position de l'hélice donne au bateau une excellente manoeuvrabilité en marche avant ou arrière. Le bateau pivote littéralement sur place. Très appréciable dans les endroits encombrés !

Photo 1b

  photo 1

La position centrale du moteur, au milieu du carré, sous la table, permet une accessibilité maximale (voir photo 2). Juste devant, en bas de la descente, une trappe permet l'accès direct au presse-étoupe et à la pompe de cale que l'on peut placer à cet endroit (voir photo 3).

Photo 2Photo 3

  photo 2                                                                                 photo 3

Sous la banquette qui se trouve avant le lit breton, derrière la table, on accède très facilement à l'une des batteries (moteur), au filtre à gasoil, au loch, au sondeur, à la vanne du réservoir d'eau, etc. (voir photo 4). Nous avons installé la batterie de service sous la banquette bâbord.

Photo 4Photo 5

photo 4                                                                                   photo 5

Quant au bruit dont se plaignent certains, il n'est pas assourdissant. Il faut bien isoler le capot et mettre des joints de mousse. L'avantage de ce positionnement central du moteur est d'avoir moins de bruit dans la cabine arrière. On dort donc un peu mieux avec le moteur en marche dans un Feeling 286 !

L'intérieur

L'intérieur est très lumineux avec deux grands panneaux de pont, un dans le carré et un autre au-dessus du lit breton à l'avant, de longs plexis sur les côtés et deux hublots ouvrants latéraux, un au-dessus de la table à carte et un autre au-dessus de la cuisine (voir photo 5). Dans la cabine arrière, on trouve un petit panneau ouvrant dans l'entrée, et un hublot fermé sur le côté bâbord (voir photo 6). J'ai ajouté un hublot ouvrant qui donne sur le cockpit, afin d'augmenter l'aération (voire photo 7). Très appréciable en été !

Photo 6Photo 7

  photo 6                                                                                 photo 7

Le carré

Le carré est très vaste, car il ne comporte pas d'équipets latéraux, ce qui peut gêner ceux qui veulent beaucoup d'espace de rangement. Il y a un petit équipet à l'extrémité de chaque banquette qui peut rapidement se démonter pour créer une couchette simple. Sous chaque banquette, il y a un coffre, pas très grand, mais suffisant.


La table, les équipets, le lit breton et la table à carte

La table d'origine n'a qu'un abattant, côté tribord. Nous avons fait une découpe pour avoir un abattant côté bâbord, de façon à dégager un espace de passage.

Pour compenser l'absence d'équipets latéraux, nous avons disposé de chaque côté des sacs à drisses de grande taille qui permettent de ranger un bon nombre de choses (voir photo 5). Nous en avons également mis trois dans la cabine arrière qui dispose néanmoins d'un petit placard et de petites étagères, en plus d'un long équipet sur bâbord et d'un espace pas très profond mais assez vaste sous la couchette double. Nous vous conseillons l'ajout de ces sacs à drisses qui sont très pratiques et pas laids du tout dans un bateau !

A l'avant, on trouve un lit breton pour les personnes ne dépassant pas 1,75m. Nous l'utilisons exclusivement pour y ranger un spi, une trinquette et deux trottinettes (voire photo 5).

La table à carte est tout à fait satisfaisante avec un bon espace de rangement dessous (voir photo 8). Un autre espace de rangement se trouve sous le siège sur lequel on est bien assis dans le sens de la marche.

Photo 8b

  photo 8

Le coin cuisine

Le coin cuisine, à tribord, est bien disposé avec possibilité d'encastrer un four (voir photos 9 et 10). Sur notre bateau, l'espace réservé au four est libre et permet du rangement. La glacière, très profonde, a été équipée d'un frigo. Au-dessus de la cuisinière on trouve un espace de rangement et un équipet avec fermeture coulissante.

Photo 9Photo 9 bis

  photo 9                                                                                 photo 10

La salle de bain

La salle de bain est grande pour un bateau de cette taille (voir photo 11). La hauteur sous-barrot est tout à fait honorable pour ceux qui ne font pas 1,90m ! On y trouve un lavabo, une douche et un WC. Bonne aération par un petit capot ouvrant et bonne lumière par un plexi latéral qui permet de voir la mer quand on se lave les dents ou quand un homme fait pipi ! Un espace pour suspendre des cirés a été prévu à droite du lavabo. On a ajouté un sac à drisses pour augmenter l'espace de rangement.

Photo 10b

  photo 11

La cabine arrière 

La cabine arrière (celui-ci n'a qu'une grande cabine propriétaire, il existe une version à deux cabines arrières) est immense pour un bateau de moins de 9m ! C'est l'avantage du moteur central qui libère un grand espace pour la cabine arrière et la salle de bain. On se croit dans une cabine arrière d'un bateau de 10m ! Le lit est très large et on tient facilement debout dans l'entrée de la cabine, ce qui est pratique pour se changer (voire photo 6). Bravo Gilles Vaton !

Le cockpit est de bonne taille, avec assez de place pour que quatre personnes soient assises confortablement. A l'arrière, on trouve un logement pour la survie (voir photo 12). Sur tribord, se trouve un vaste coffre très profond (voir photo 13). La jupe permet de descendre à l'eau par l'arrière.

Photo 11Photo 12

  photo 12                                                                                photo 13

A l'avant, la baille à mouillage permet d'y loger une ancre et son mouillage. Nous avons placé un guindeau manuel vertical à manivelle et peu encombrant (voir photo 14). En utilisant une ancre Kobra de 10kgs, ce type de guindeau est largement suffisant. Pas de problèmes électriques !

Photo 13Photo 14

  photo 14                                                                               photo 15

Vous remarquerez aussi, sur le davier, un guide qui permet de glisser le bout-dehors (voir photo 15).
Le bateau est également équipé d'un étai largable avec un palan 6 brins (voir photo 16).

Photo 15Photo 16

  photo 16                                                                               photo 17

C'est un sloop en tête. Le mât est à barres de flèches poussantes (voir photo 17). La GV fait 16 m2 et le génois 27m2, ce qui donne 43m2 de surface totale.

Comportement en navigation :

Dans le port (on commence par là !), un vrai régal ! Bateau très manoeuvrant, virant presque sur place.
En mer, on est tout de suite séduit par une barre très douce quelle que soit la force du vent. La version GTE remonte très honorablement au près et dès que la brise se lève le bateau accélère franchement et devient très agréable à barrer. On ne prend un ris qu'à partir de 16-17 nœuds, voire 18 nœuds, en déplaçant le chariot d'écoute sous le vent et en prenant deux ou trois tours dans le génois. Au pré, le bateau mouille très peu.
Par vent de travers ou trois-quart arrière, on peut aller jusqu'à 18-20 nœuds sans prendre de ris. Au portant, grâce à sa carène plate sur l'arrière, le bateau peut facilement surfer si la houle le permet, il est très stable et prend vite de la vitesse.
Ce bateau donne toujours une sensation de sécurité et pardonne facilement les erreurs.
En bref, un bateau rapide et extrêmement agréable à barrer.

Autre qualité : par vent très faible, le bateau avance à 2 ou 3 nœuds sans difficulté. La légèreté ça a du bon ! Le bateau doit peser environ 2,8T en charge.

Améliorations :

Changement de réservoir de gasoil. De 32 litres, on est passé à 42 litres. Pour compenser la suppression du réservoir d'eau d'origine de 90 litres, on a installé une vache de 70 litres sous le triangle avant et ajouté un réservoir de 32 litres contre le réservoir de gasoil (voir photo 18). On a donc au total 102 litres d'eau. On passe d'un réservoir à l'autre grâce à une vanne trois voies (voir photo 18). Ceux qui ont gardé l'installation d'origine, peuvent augmenter leur capacité d'eau en adoptant ce système très simple à installer.

Photo 17

  photo 18


Nous avons réalisé ce changement car le réservoir de gasoil d'origine fuyait. Impossible d'en trouver un autre de cette dimension. Faisable sur mesure mais cher ! Nous avons installé un réservoir Vétus et modifié les réservoirs d'eau.

Ajout d'un guindeau manuel à manivelle.
Ajout de sacs à drisses dans la cabine arrière, le carré, la salle de bain, pour augmenter le volume de rangement.

Bimini (voir photo 19), capote (voir photo 20), lazy bag, lazy jacks, winchs ST, étai largable.

 Photo 19Photo 20

  photo 19                                                                                photo 20

Synthèse :

Excellent bateau, rapide, doux à la barre, sécurisant par vent fort et très manoeuvrant dans les ports.
C'est un bateau idéal pour du solo ou de la croisière à deux. Le programme peut être côtier ou hauturier.
Défauts : manque un peu d'espace de rangement en cas de croisière de longue durée.

 

Photo APhoto CPhoto DP1070314

 Jean-Claude sur Shakti