Les dossiers 1090/40

Remplacement du rail d'écoute de GV sur un Feeling 1100

Après avoir envisagé différentes solutions et tenté de restaurer au mieux le chariot d’écoute de la grand-voile, nous avons décidé de le remplacer l’ensemble, soit le chariot ainsi que le rail.

rail1

Les embouts avaient du jeu et je n’arrivais plus fixer solidement ceux-ci au rail. Les taquets coinceurs usés et position non optimale

Cela faisait plusieurs années que j’avais constaté des faiblesses au niveau du chariot. Un des problèmes majeurs était un jeu très important au niveau des embouts ou sont situés les taquets coinceurs. Le temps ayant passé par là, les coinceurs en question étaient également très usés, donc parfois l’écoute glissait et le chariot partait en sens inverse. De plus, la position que nous devions prendre pour venir coincer l’écoute du chariot ainsi que la force à appliquer (aucun roulement à billes) rendait les manœuvres difficiles et demandait pas mal de force.
Je regardais donc le vieux rail de marque Amiot en me demandant comment le retirer. J’ai tout simplement tenté de retirer les vis par le dessus, mais sans succès. Je sentais bien les boulons tourner. Cependant je n’avais aucune idée comment les immobiliser. J’ai envisagé plusieurs options pensant que les boulons étaient coulés dans la résine.

rail2

Anciens rail et chariot

Au grand maux les grands moyens, j’en suis venu à la conclusion que la seule façon de retirer le rail était d’atteindre les boulons par le dessous (l’intérieur) du bateau.

rail3360rail4360

Après avoir mesuré avec soin l’emplacement des boulons. Je suis venu percer avec une sorte d’emporte-pièce en diamant dans la toilette. L’idée étant de venir enlever la résine autour de la tête des boulons pour y insérer une douille. Je fus surpris de réaliser qu’entre la résine du pont et le plafond de la cabine, il y avait un espace et qu’en fait la résine sous le vaigrage n’était qu’une planche enduite de résine. Contrairement à ce que je croyais initialement la paroi sous le vaigrage n’était pas la surface directement sous le pont. Il y avait donc un espace de 3 à 4 cm entre cette planche et le la résine du pont. Les boulons n’étaient nullement pris dans la résine, mais bien là aisément accessibles une fois cette paroi perforée!

Le reste fut un jeu d’enfant, plutôt que de faire des trous pour l’autre cabine, j’ai découpé une saillit. On voit l’ancien emplacement des boulons.

 

rail5360

rail6

On voit ici l’ancien rail Amiot qui est maintenant retiré

rail7360rail8360

Le nouveau rail sur roulement à billes! Avec démultiplication, le grand luxe. Nous avons choisi un rail d’écoute Selden, le système autoporteur afin de réutiliser les mêmes trous.
Un autre très grand avantage est que les taquets coinceurs sont maintenant positionnés vers l’intérieur du cockpit (à l’horizontale) au lieu d’être positionné vers l’extérieur (à la verticale). Donc plus besoin de sortir à l’extérieur du cockpit pour coincer l’écoute. La position est également plus ergonomique.

Il ne reste plus qu’à trouver une façon élégante de remettre un cache sur les trous et la saillie à l’intérieur du bateau et de remettre (ou non) un vaigrage de façon à rendre le tout esthétique.

Serge Duguay et Anne Le Borgne, sur Queen Anne’s revenge (QAR)