Dossiers 1090/1040

Dossiers autres modèles

Remise en état de la barre à roue

Nous sommes sur Limosa, un Feeling 39 DI de 2001-N°60.

Les travaux que j'ai mis en œuvre :

     -  Remplacement des roulements de la colonne de barre à roue.

     -  Étanchéité de la colonne de barre à roue.

     -  Renforcement des fixations de la colonne de barre à roue

     -  Peinture du fût.

 

Avant propos

Dans le fonctionnement de la barre à roue, j'avais noté un peu de jeu qui perturbait le fonctionnement du pilote AUTHOELM (environ 2cm dans la rotation). J'avais des traces de rouille sur le secteur de barre dans le coffre moteur, des traces d'eau qui coulaient sur le pilote auto automatique. J'avais également une certaine souplesse dans la fixation de la colonne de barre à roue.

J’ai consulté le dossier de « Boisbarbu » qui traitait ce sujet, dossier très détaillé et très argumenté mais pour un FEELING 1090, système légèrement différent du FEELING 39I

J'ai décidé de démonter l'ensemble de la colonne de barre, une « Whitlock COBRA 6 ».

1ere opération :

-  Démontage du comp as: Pas de problème particulier, il faut retirer les 4 vis, bien repérer son positionnement (Prendre des photos, très utile pour le remontage).

-  Démontage du fût du compas (attention aux fils de l'éclairage du compas...fragile)

-  Puis démontage de la platine qui couvre le fût de la colonne de barre. Il y a 4 vis Allen -tête conique qui sont en Inox dans le support alu, et naturellement il y a de la sulfatation. Il faut mettre du W40 et laisser agir 24h, mais ce n’est pas sûr que cela se dévisse... Il faut prendre une clé Allen neuve ou en très bon état et desserrer doucement (vérifier de retirer toutes les traces de W40 avant le dévissage). Dans mon cas, j'ai cassé 2 vis sur les 4) Je pense que si elles ne « viennent pas », le mieux serait peut être de profiter de l'empreinte 6 pans en place pour repercer un trou de 2mm dans l’empreinte 6 pans, il serait bien centré pour un taraudage ultérieur (Bien plus facile que de repercer dans une vis cassée).

- Retirer les deux vis qui fixent le boitier de l’inverseur et le scotcher sur le tube support pour ne pas endommager les câbles de commande de l’inverseur.

- Dévisser les 2 vis qui retiennent le plateau et soulever ce dernier en le glissant verticalement sur les tubes du support instrument.

JCB1

2eme opération :

Il faut être deux personnes : Dévissage des 4 Vis de 10mm qui fixent la colonne de la barre à roue. Pas de difficulté particulière, clé Allen et clé à cliquet sous le pont.

- Les vis enlevées, il faut basculer la colonne de barre vers l'arrière du bateau après avoir désaccouplé la commande des safrans, orienter la barre de commande vers l’arrière pour permettre la sortie de la colonne de barre. (Pas toujours évident, il y a une petite encoche en V dans l’ouverture du fond du cockpit qu'il faut repérer et cela permet la sortie de l'ensemble, cela passe au mm. (Je n’ai pas pris de photo de cette opération)

- Si comme dans mon cas le fond du cockpit semble souple avec des entrées d'eau, il faut décoller la contre plaque du fond de cockpit et la remplacer. En premier, décoller la plaque de fond en stratifié (celle là, on la garde !), puis décollage de ce qui reste du contreplaqué. Il est collé au SIKA, dans mon cas, il était très pourri. J’ai pris du CTBX, j'ai collé deux plaques de 9 mm d'épaisseur à la colle PPU-100 pour obtenir les 18mm de la plaque d'origine. Repercer les trous des vis et faire la découpe de l’ouverture de la colonne de barre.

- Il me semble nécessaire de la positionner sans colle dans l’empreinte du fond de cockpit pour vérifier qu’elle « plaque bien », puis, je l’ai imprégné de 2 couches de résine polyester.

JCB2

JCB3

JCB4

Pour la remise en place et le collage de ces deux plaques, il faut prévoir 2 cartouches de Sika 291i (Pas du 292i, peut être qu’un jour, il faudra re-démonter ces éléments… )

3eme opération :

 Il faut dessouder la patte de commande des safrans : C’est un peu compliqué, mais cela se fait bien.

     - Attaquer la soudure avec une meuleuse à main (Dremel ou similaire) et un petit disque à tronçonner, il ne faut pas attaquer le tube principal pour ne pas le fragiliser. La soudure n'est pas très profonde, justement pour pouvoir dessouder la barre de commande.

     - Faire un repère de positionnement avant la rupture de la soudure pour le remontage et faire une photo (Important)

JCB5

     - Glisser un burin dans la fente de la barre de commande des safrans, donner un coup de marteau et la soudure doit casser proprement. Il suffit de maintenir l'écartement (léger) de la barre de commande pour pouvoir la glisser et l'extraire sans la déformer. (Le plus dur est fait!!).

JCB6

JCB7 

  - Démontage de la roue de débattement des safrans, bien repérer la position et faire une photo. (cela ne peut se faire qu’après avoir dessoudé la patte de contrôle des safrans. (ce qui n’est pas encore fait sur la photo ci dessous).

JCB8

    - Pour l'extraction de l'ensemble, il faut regarder « l'éclaté » de la documentation Whitlock COBRA 6, (Elle est très détaillée et référencée sur le site « Club FEELING / Rubrique FEELING 39DI »).

    -  Dévisser les 3 boulons sous la couronne dentée en Bronze

    -  Avec une cale, frapper en bout du tube par le bas de la colonne pour l'extraction de l'ensemble, le roulement du bas glisse assez facilement.

    - Nettoyage et peut être peinture de la colonne de barre, je l'ai faite refaire par le chantier en profitant d'un bateau en cours de peinture (coût moins de 100€)

Pour le changement des roulements, naturellement ceux-ci doivent être étanches et en Inox. On les trouve assez facilement chez un spécialiste pour moins de 70€ les deux (voir la facture ci jointe). Celui de « tête » n’était pas usé mais celui de pied était détruit et rouillé.

Pour le démontage du roulement supérieur, il faut enlever le secteur en bronze, extraire les deux grosses goupilles avec un chasse goupille et au marteau. (C’est très bien documenté sur l’article du FEELING 1090 « Boisbarbu ») L’extraction du secteur dentée en Bronze dans mon cas était assez difficile et j’ai utilisé un arrache moyeu à 2 branches. (Attention à ne pas déformer le secteur dentée en bronze) mettre sur le centre du tube une plaque épaisse (Acier ou alu), percer en son centre un trou de 3mm pour que le bout de l’arrache moyeu ne glisse pas. Pour l’extraire, je l’ai chauffé avec une lampe à souder, il a fini par glisser sous la contrainte de l’arrache moyeu; Là aussi il faut faire une photo et un repère pour ne pas l’inverser de 180° au remontage.

Le remontage

- Le secteur de barre est probablement un « tas de rouille » il faut en profiter pour le décaper et le repeindre, le remettre en état si il est déformé (ce qui était mon cas), puis 2 ou 3 couches de peinture en bombe « galvanisation à froid » (Il n'est pas en Inox !).

- Très important d'avoir pris des photos avant le démontage pour le repositionnement.

JCB9

JCB10

-  Le remontage des roulements ne posent pas de problème, mais ils doivent être remontés sans jeu et avec de la Loctite 243 ou équivalent (ce n'est pas de la Loctite classique!!, elle est de couleur bleue, on ne la trouve que dans des magasins de bricolage ou lors de l’achat des roulements).

JCB11

- Avant la soudure de la patte, vérifier s’il y a encore du jeu, en théorie, ce n’est pas possible, mais cela peut venir du secteur cranté.

A ce stade, il faut refaire une soudure inox de la patte dans la bonne position, d’où l’intérêt d’avoir fait un repère et une photo. Ne pas faire une soudure inox profonde, car si un jour il faut rechanger les roulements……. (Ne pas faire cette soudure soi-même, car c’est un élément de sécurité important et elle doit être faite par un professionnel et sous Argon).

Puis, passage du fil d’éclairage du compas, le raccordement final ne se fait qu’après remontage de la colonne dans le cockpit.

Le remontage de la colonne de barre

Il faut en premier re-coller les plaques de dessous de colonne, en premier le contreplaqué au SIKA 291i. Il faut mettre des poids sur l’ensemble de la plaque (agloo ou autre) ne pas hésiter à monter dessus pour qu’elle se positionne et écrase le joint silicone. (Il faut prévoir une cartouche entière). Laisser sécher pendant 24 h puis passer au collage de la plaque polyester toujours au SIKA 291i et procéder de la même manière (encore une cartouche de Sika). En réfléchissant, je me demande s’il n’est pas plus simple de faire en premier le collage de la plaque stratifié avec la plaque CP… ?

     - Faire le joint d’étanchéité tout autour de la plaque en stratifié avant le remontage de la colonne (C’est plus accessible)

     - Après séchage, positionnement de la colonne de barre. Ce bateau qui a 17 ans présentait une légère déformation au niveau des trous de fixation de la colonne de barre sur la structure du cockpit. J’ai trouvé chez un ferrailleur 2 plaques d’acier Inox 316L / épai. 4 mm (il ne faut pas qu’un aimant colle dessus, c’est un moyen de vérifier si c’est de l’Inox), long. 280mm / larg. 85mm. Perçage des passages de vis de fixation du fût. (Voir plan ci-joint)

- Positionnement de l’ensemble (il faut être deux).

- Mettre du Sika en quantité pour l’étanchéité et vissage de l’ensemble, une personne qui empêche la vis de tourner, l’autre qui serre l’écrou dans la cale moteur. (Attention à ne pas pincer les diverses fils électriques qui passent à proximité…).

JCB12

Le remontage du compas :

- Remonter les 4 vis qui tiennent la plaque support du compas, mettre de la graisse dans le filetage des 4 vis pour éviter l’électrolyse, bien repositionner le fût du compas (dans le bon sens pour la compensation) le reste du remontage est classique et sans difficulté

- Il ne reste plus qu’à re-connecter le fil du compas.

Après remontage :

- Vérifier si tout fonctionne bien, je pense au débattement des safrans. - Vérifier que l’axe de la barre à roue fonctionne sans jeu, il y a plusieurs cales de réglage en rhodoïd au niveau de l’axe de la barre à roue, peut être faut-il en supprimer une ou deux ? (dans mon cas, il y en avait 4 ou 5). Le jeu peut également provenir de l’usure des rotules de commande de la tringlerie sous le cockpit (à vérifier et à graisser).

plaque

facture

- Quand je me suis engagé dans ce chantier, j’ai naturellement regardé sur le site Club FEELING et j’engage les personnes qui se lancent dans cette remise en état de consulter l’article de Gérard Mennetrier qui m’a été riche d’enseignement et qui m’a permis d’aborder le sujet avec plus de recul. Son mémo traitait de la barre de son FEELING 1090 « Boisbarbu », il y a beaucoup de points communs avec celle du 39 DI. Si ce mémo vous apporte une aide…

 Jean-Claude sur LIMOSA

Seuls les membres du Club peuvent ajouter un commentaire.