Dossiers 1090/1040

Dossiers autres modèles

Puits de chaine sous la baille à mouillage

Le puit de chaîne de Fulmar

Vous avez tous en mémoire le désagréable trifouillage dans la baille de mouillage, pour ranger la chaîne tous les 3 m, lors de la remontée, et le pied chaussé inquiet, prêt à stopper la course folle, quand la chaîne sautait par-dessus le barbotin, lors de la pose du mouillage. Tout cela appartient à l'histoire désormais.

img01

Je viens de créer un puits de chaîne, en-dessous de la baille de mouillage. La chaîne traverse le fond de la baille de mouillage, par un tube vertical en stratifié époxy, de 6cm de diamètre intérieur, qui recueille la chaîne juste sous le barbotin et la rejette dans la pointe de la cabine avant, et elle s’accumule dans ce qui était le coffre le plus avant de la couchette.

img02img03

J’ai ensuite cloisonné ces soixante centimètres à la verticale en contre-plaqué de 15 époxy stratifié et joints congés, et ménagé une trappe de visite qui permet d’entrer la tête et une épaule, pour intervenir à l’intérieur. Le tout bien étanche. Cela crée en plus un «crash box». Avec une solide trappe de visite étanche.

img04img05
Bien entendu, cela raccourcit la couchette de ses 60 cm les plus étroits : pour compenser cela, il a fallu gagner les 50 cm entre la couchette et la porte (dont 25 étaient déjà occupés par la planche de prolongation. Cela crée en dessous un coffre de 200l bien utile pour ranger l’outillage que je devrai emporter pour de plus longs voyages (oui mais le poids à l'avant!). On se lèvera désormais en ouvrant d’abord la porte vers le carré. J’en profiterai pour changer le matelas, et cela deviendra la cabine du capitaine. Les équipiers n'auront plus à se décider pour cab AV ou cab AR: ils se partageront les 2 cabines arrières identiques. Le fond du puits est équipé d’un passe-coque avec une vanne et un tuyau qui évacue l’eau vers le puits du carré, pour permettre le rinçage fréquent de l’intérieur du puits de chaîne.

img06img07
Désormais, la corvée de relevé du mouillage se réduira à appuyer sur un bouton. Sur les 60m de chaine, 40 se répartissent sans intervention. et il est extrêmement rare d’avoir à utiliser plus de 40m. Lors de la pose du mouillage, l'écoulement est fluide, la chaine venant de la verticale, elle a le temps de se positionner correctement sous le barbotin et ne saute plus par-dessus. La baille de mouillage, libérée, permettra de laisser des amarres dédiées à l'avant, et servira pour remiser les poubelles au mouillage. Voilà le résultat mis en peinture et regarni

img08img09

img10img11

Cabine avant du capitaine: elle est terminée. Toutes mes affaires personnelles pour la Grèce y tiennent dans les équipés et le coffre avant. Dans le coffre créé sous la couchette à l’entrée, et le placard : tout l’outillage et le matériel de travaux.

Je m’y suis installé et m'y sens très bien.
Roland, sur Fulmar

Le puit de chaine de Virgule 3

Grace aux images et aux excellents conseils de Roland (que j'en profite pour remercier chaleureusement ), j'ai moi aussi modifié ma baille à mouillage de manière identique. Mon travail n'a pas la qualité de celui de Roland qui m'a impressionné par sa rigueur, mais j'ai fait à mon niveau et ça marche super. J'en suis ravi. J'ai maintenant 53m de chaine de 10 qui s'écoulent et se ré-enroulent sans problème.

guindeau1guindeau2

Afin que la chaine puisse s'égoutter, j'ai rajouter un morceau de teck que j'ai taillé en forme triangulaire, simplement posé au fond de la baille aprés y avoir percé une multitude de trous pour que l'eau puisse s'ecouler.

teck1teck3

En ce qui concerne l'etanchéité il est important de signaler que la baille à mouillage originale reste en place et qu'un simple trou à travers celle ci est creusé afin de faire passer la chaine dans la partie inférieure. La nouvelle cloison qui est stratifiée sur la coque créee une cloison plus ou moins etanche (en fonction de joint d'etanchéité de la porte - qui n'est pas aussi satisfaisant dans mon cas par rapport à celui de Roland mais toujours mieux que rien) ce qui est un gage de sécurité en navigation.

Je n'ai pas encore eu l'occasion de naviguer bien loin avec ce nouveau dispositif, mais si entrée d'eau il y a, cela ne peut etre que par ce passage de chaine qui se trouve sous le capot de baille à mouillage et bien décollé du plancher de la baille initiale (voir photo) donc négligeable. Je vais aussi chercher un morceau de caoutchouc epais que je viendrai installer un peu comme un "chapeau" sur ce trou evidemment avec une fente permettant de passer un anneau de la chaine.

Comme me l'avait conseillé Roland, j'ai aussi crée une evacuation avec un robinet et un tuyau dans le fond de paroi de la nouvelle baille en dessous du triangle en Teck que j'ai installé. Juste au cas ou et c'est vrai que on ne peut eviter un peu d'eau lorsque la chaine remonte sur le guindeau. Pas encore d'expérience à ce sujet.

cloison1cabine1

cloison2cabine2

Je ne suis pas ravi de mon propre joint d'etanchéité sur la porte de la baille mais je n'ai pas trouvé le materiel adequat. Je continue à chercher.

cabine3cabine4

J'ai commencé à installer une planche pour agrandir la couchette - celle ci arrive donc maintenant jusqu'à la cloison entre le carré et la cabine avant - mais je ne suis pas satisfait du système car cette extension n'est pas vraiment facile à enlever et à stocker lorsque l'on veut atteindre les rangements sous les matelas facilement. Il faut que je travaille encore dessus.

couche1couche2

J'en ai profité pour installer un switch de montée/descente à distance tout près de la barre à roue et cela me permet de me débrouiller tout seul. Cela offre un coté rassurant dans un mouillage un peu encombré ou trés venté. J'aimerais monter un compteur de chaine qui me permettrais d'utiliser la commande à distance de manière plus facile puisque du poste de barre je ne vois pas combien de chaine il reste dans l'eau avant que l'ancre ne bute sur le davier. Peut être plus tard.

Philippe, sur Virgule 3.

Commentaires   

#1 Philippe Millot 13-12-2019 10:37
Grace aux images et aux excellents conseils de Roland (que j'en profite pour remercier chaleureusement ), j'ai moi aussi modifié ma baille à mouillage de manière identique.
J'en suis ravi. J'ai maintenant 53m de chaine de 10 qui s'ecoulent et se re-enroulent sans probleme. J'en ai profité pour installer un switch de montée/descente à distance tout près de la barre à roue et cela me permet de me débrouiller tout seul. Cela offre un coté rassurant dans un mouillage un peu encombré ou trés venté. Les photos du travail sont à votre disposition si cela vous interesse mais elles sont assez similaires à celles de Roland (n'hesitez pas à me les demander, j'aurais aimé les rajouter sur ce post mais je n'arrive pas à les "coller"). Juste une chose, afin que la chaine puisse s'egoutter, j'ai rajouter un morceau de teck qu'il me restait et que j'ai taillé en forme triangulaire et je l'ai simplement posé au fond de la baille aprés y avoir percé une multitude de trous pour que l'eau puisse s'ecouler. En revanche je ne suis pas ravi de mon propre joint d'etanchéité sur la porte de la baille mais je n'ai pas trouvé le materiel adequat. Je continue à chercher.
Cordialement à tous
Philippe
#2 Roland Woerner 13-12-2019 12:53
Bonjour Philippe, content que ça ait marché.
J'ai également mis un triangle percé au fond mais il a fallu le fixer sur la cloison, sinon il bascule sous le poids de la chaîne.
Pour le joint, dont je reste très content, je l'ai commandé chez Comptoir auto de Narbonne, c'est du "joint coffre 10x26 ref 26041", j'ai payé 23€ livraison inclu
#3 Roland Woerner 14-12-2019 10:34
Étanchéité du système:
- entre l'extérieur et le puits, l'eau ne peut entrer que par l'orifice supérieur du tube, sous le barbotin, en tout cas lors de la remontée de la chaine, surtout quand on va vite sans laisser la chaine s'égoutter, mais également lorsque le bateau enfourne au près remplissant la baille ; lorsque je prévois une telle nav, je place un bouchon de tissus, cela suffit.
- entre puits et cabine, si les joints congé sont réalisés correctement partout, il reste l'étanchéité du hublot d'accès. Un joint de coffre de voiture fait l'affaire (voir post précédent), mais collé sur le pourtour de l'ouverture, et non sur le couvercle, sinon ça coulera lorsqu'on ouvre. Et le panneau de fermeture en 18mm stratifié, pour éviter la déformation.
La vidange sert, parce qu'il faut pouvoir rincer abondamment la chaine et le puits, pour éviter l'accumulation de sel remonté avec l'eau sur la chaine.
Avec chaine neuve, en effet, 45 à 55m de chaine sans intervenir ; avec chaine qui vieillit, on s'approche peu à peu de 30m. Au départ du port en Grèce, solo, 50m mouillé cul à quai, je commence par ranger la chaine qui reste dans le puits, je me dégage du quai et des autres bateaux en relevant 30m, je descends faire de la place, puis je termine de relever.
Je pense qu'il faut réaliser la trappe assez grande pour y entrer la tête et un bras.

Seuls les membres du Club peuvent ajouter un commentaire.