Dossiers 1090/1040

Dossiers autres modèles

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET :

Navigations de l'été 2015 16 Jui 2015 08:28 #309

  • GERARD
  • Portrait de GERARD Auteur du sujet
  • Absent
  • Messages : 852
Le bouche à oreille me dit qu'il y a de belles navigations qui se préparent pour l'été. Alors n'hésitez pas à en parler ici sur ce sujet du forum, avec votre itinéraire, des photos, votre blog éventuel, ....

Boisbarbu est actuellement dans l'archipel suédois, et vous trouverez son dernier récit sur: boisbarbu.free.fr/2015/jdb1/2015jdb1.htm
Après une première semaine maussade fin mai en Allemagne, nous avons depuis 2 semaines, un grand soleil pendant 18h par jour, avec des matinées assez fraîches.
Notre position sur Marine Traffic: www.marinetraffic.com/fr/ais/details/shi...98153bfd78233cc1406f

Bon vent à tous,
Gérard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 22 Juil 2015 16:39 #350

Toujours de très beaux articles sur Bois Barbu. Ca donne envie d'aller naviguer dans ces coins!


Pour nous, l'été continuera avec des navigations océaniques. Nous quittons Saint-Pierre et Miquelon (fabuleuse escale) demain, en direction des Açores.
Nous profiterons des Açores jusqu'à fin août avant de boucler la boucle et de rentrer vers Brest.

Le lien vers notre blog :
Manzanillo

Bonnes navigations à tous!

Bénédicte et Maxime sur Manzanillo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015. Ballade aux Açores 30 Juil 2015 12:23 #361

  • nacouda
  • Portrait de nacouda
A l'invitation amicale de Gérard, voici quelques impressions après cette ballade aux Açores effectuée cet été 2015, en solo sur mon feeling 9.2 GTE, du 15 juin au 19 juillet. Que le lecteur pardonne le côté presque puéril de certaines affirmations qu'une modeste expérience n'a pas encore permis de graver dans le marbre!

Bref, tout a commencé il y a deux ans lorsqu'après avoir consacré un budget important à équiper ce Feeling pour des navigations hauturières en équipage réduit, je décidais de me tester, et par la même occasion de vérifier la pertinence des choix opérés (voiles, électronique, communications, régulateur et pilote, etc.) , au cours d'une première navigation de La Rochelle aux Açores en passant par la pointe de l'Espagne (Camarinas) le Portugal (Lisbonne) l'archipel de Madère 5porto Santo et Quinta da Lorde). Les étapes, assez courtes, ont été parfaites pour gérer correctement la fatigue, le stress de cette première expérience, le sommeil, l'alimentation, et la sécurité générale du bateau et de son skipper. Et je suis arrivé sans véritable difficulté dans l'archipel où je ne suis resté que quelques jours pour en repartir vers la mi-juillet alors que l'anticyclone s'installait tranquillement et engluait l'archipel d'une bonace parfaitement anesthésiante. Parti un poil trop tardivement, j'ai du affronter plusieurs jours de calmes parfaits, et quand je dis affronter, je veux signifier par là que ça tape particulièrement sur les nerfs dès lors que les réserves de GO sont minimales et qu'il faut de la patience, de la patience et encore... Et je m'étais dit que c'était un point à bien maîtriser la prochaine fois. Car, en effet, cette première tentative de navigation hauturière avait laissé un petit goût d'inachevé: pas assez de temps consacré aux escales où les habitants, l'histoire, la culture et les superbes paysages de ces îles méritent mieux et davantage qu'un regard superficiel. Et j'avais conclu mon premier blog (effacé depuis, un peu stupidement, j'en conviens tous les jours) en affirmant que ce premier chapitre aurait une suite..

Et c'est comme ca que l'idée d'un nouveau départ a germé dans mon esprit embrumé les longs soirs d'hiver, alors qu'on se demande ce que l'on va faire de son futur immédiat. Un petit crochet biographique au passage pour indiquer que je ne suis plus en activité, que j'ai 68 ans, que mes activités de voileux ont commencé dans les années 1990, au moment où naissait le dernier de nos 5 enfants. Et si je parle des enfants, c'est simplement pour souligner qu'entreprendre un voyage en solitaire, à cet âge là, alors que quelques inévitables soucis de santé, ont déjà marqué ma modeste existence, n'est pas ans susciter une crainte voire une certaine angoisse qu'il n'est pas facile d'apaiser.

Alors je ne vais pas raconter dans le détail cette deuxième "grande" traversée (vous aurez quelques éléments dans le blog très succinct - pour cause de forfait iridium insuffisant - mentionné dans le lien en fin de texte) mais peut-être m'attarder sur ce qui m'a paru plus contraignant cette fois ci. La météo en premier lieu et la collecte des infos par iridium; les prévisions à plus de quatre jours ne sont guère fiables, donc il faut limiter la taille des fichiers demandés (20 à 30 Ko en ce qui me concerne) et renouveler plus souvent leur téléchargement; en revanche, j'ai trouvé les fichiers gribs GFS du NOAA remarquables de précision aussi bien pour la force des vents que pour leur orientation; j'avais aussi une version de Weather 4D pro sur tablette mais cela faisait trop de connexions à prévoir et les forfaits iridium, chers à cause notamment des fluctuations de la parité euro/dollars sont vite épuisés (350 unités pour l'allée retour); phénomène lié: la houle. Si elle ne pose pas trop de problème au portant, sauf peut-être le roulis, je l'ai trouvée beaucoup plus pénalisante pour la marche du bateau et fatigante pour le pauvre skip dès lors que j'étais à moins de 90° du vent apparent; suffisait d'abattre, mon pov' monsieur; un débutant sait ça!! sans doute, mais la perspective de tirer des bords au grand large m'a un peu paralysé, je le reconnais bien volontiers; et donc, j'ai subi quelques épisodes déconcertants pendant lesquels, GV à deux ris, foc de brise, VA d'environ 25 nœuds, j'avais les plus grandes difficultés à passer cette maudite houle qui d'ailleurs répondait à mes insultes en m'envoyant valdinguer plus souvent que je ne l'aurais souhaité!! Dernier point enfin dans cette rubrique: la gestion des situations à risque. En m'approchant de Horta, je devais passer entre les îles de Saint Georges à tribord et Pico à bâbord et donc embouquer le canal de Saint Georges; je m'attendais donc à un renforcement du vent mais je n'ai pas été déçu: non seulement le vent qui était portant jusque là a largement refusé, me remettant à environ 40° du VA mais il s'est considérablement renforcé alors qu'une analyse fine des gribs de la zone avant cette séquence ne mettait rien de spécial en évidence; j'ai donc pendant une petite demi heure dû affronter des rafales à 35/38 nœuds, ce que je n'avais jamais vécu jusqu'alors et cela m'a foutu une peur bleue car je me demandais bien comment me tirer de ce mauvais pas.. Toujours cette maudite houle dans l'axe de progression. La brève conclusion à chaud de cet épisode est qu'il ne faut surestimer ni les capacités du bateau ni celle de l'équipage. Un bateau de 2ème catégorie a ses limites et tous les récits qui vous relatent des navigations idylliques dans toutes les mers du monde de petits bateaux sont à prendre avec une certaine circonspection. Même si je suis bien conscient de mes propres limites.
Deuxième chapitre que je souhaite évoquer: la fiabilité des matériels. Alors que le bateau est équipé de matériels récents (de 2011), le pilote automatique (SPX5 ) a lâché: c'est la troisième fois en trois ans (moteur électrique grillé cette fois ci) Dieu merci, j'avais un régulateur d'allure qui m'a permis d'arriver à bon port, mais c'est lassant ce manque de fiabilité (il ne faut donc pas lésiner sur ce poste et surdimensionner les équipements; je hurle de rire lorsque je relis la publicité qui entoure mon pilote censé barrer" à la perfection" mon bateau à toutes les allures. Sinon le GPS/traceur m'a fait aussi quelques caprices. Aux Açores, peu ou pas de pièces détachées...et se faire livrer des pièces depuis le France, en été, relève de la gageure...

Je voudrais souligner l'efficacité du couple AIS/Merveille; le radar qui ne m'avait jamais servi la première fois était resté à quai: bien fait pour lui, gros dévoreur d'ampères!! Je n'ai eu qu'une seule fois une légère inquiétude avec un cargo entré dans mon cercle de sécurité (1 NM) et que j'ai interpellé à la VHF. reste que la proximité du trafic commercial et de pêche est stressant particulièrement la nuit lorsque les pêcheurs sont à la recherche des bancs de poissons; vous croyez que telle cible est enfin passée derrière vous, vous replongez benoitement dans le demi-sommeil et ce maudit mer-veille recommence à hurler: revoilà ce chalutier qu'on croyait définitivement largué...

Sécurité du skipper: je mériterais d'être flagellé pendant plusieurs jours, c'est sûr; alors que j'ai été prudent pendant tous les épisodes à risque: prudent c'est à dire équipé du harnais plus longe, j'ai une fois où le fatigue était sans doute plus importante que les fois précédentes et que mon jugement était sans doute altéré, commis une imprudence scandaleuse de connerie! Au portant, avec foc de brise et GV à deux ris, j'ai tardé à réagir alors que le vent montait; vers 25 nœuds, j'ai décidé d'affaler la GV mais sans aller face auvent; je remets le chariot de GV au centre, je borde à fond et me voila en équilibre instable sur le roof, sans harnais ni longe, à tirer comme un malade sur le guindant pour faire descendre la voile,; cela a fonctionné jusqu'au passage des lattes entre les lazy jacks et là, c'était une autre paire de manches car la bôme n'arrêtait pas de gigoter et bien évidement j'ai fini par perdre l'équilibre et me retrouver allongé le long de la filière...j'ai passé quelques minutes difficiles et je crois bien avoir laissé monter quelques larmes rétrospectives...c'est passé bien près!!

D'ailleurs, au moment où j'écris ces quelques lignes, j'ai de nouveau la gorge serrée à l'évocation de cet épisode et je vais arrêter là ce compte rendu en terminant par le côté le plus gratifiant de ces navigations: la contemplation de l'océan somptueux, l'émerveillement toujours renouvelé devant le ballet des puffins cendrés et autre oiseaux de mers et la cohabitation joyeuse avec les dauphins. Ce qui donne envie de recommencer..

Le retour s'est bien passé, au portant pendant 10 jours sur les 12 au total, avec un souci avec mes voiles d'avant et le détoronnage de l'étai largable qui a déchiré mon GSE mais, l'arrivée n'était plus très loin et, comme il me restait tout mon plein de GO et 3 jerrycan, j'ai rejoint mon port d'attache sans souci.

blog.mailasail.com/nacouda













blog.mailasail.com/nacouda

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 31 Juil 2015 00:30 #362

The Scottish Islands Peaks Race is open to all sailboats meeting the minimum safety requirements and invoilves a combination of sailing and hill running. The event starts in Oban and goes via Mull, Jura and Arran to the finish line in Troon three days later, Crews comprise skipper and two crew and each boat carries two runners who have to be rowed to and from the yacht and run up and down the hills on the respective islands.

For full details see the website www.SIPR.co.uk.

After a whole winter of preparations for our participation in the event Tony and I left our home port of Stranraer on Monday 11 May. With a horrible forecast of strong SW winds at the Mull of Kintyre we elected to go through the Crinan Canal.

The 70Nm from Stranraer to Ardrishaig were covered in 10 hours thanks to a strong SW wind which produced wind devils off the east coast of Arran. The following seas made for interesting helming with the two of us taking frequent rest breaks. The only damage in this leg was an extinguisher knocked from its mounts by my knee although the depth sounder sounded an alarm and had to be switched off and on to restart it

On the Tuesday we entered the canal and found ourselves being blown alon by the wind against the dinghy, which was mounted on the pushpit rails. The result was the LE 300 wind generator hit the lock wall and damaged the blade

Once in the canal we were getting blown along by the wind against the dinghy on the pushpit rails.

The result was the LE 300 wind turbine hit a lock wall and damaged the blades.

The weather in the canal was awful and the most beautiful shortcut was reduced to suffering a monsoon.

When I started the engine on the Wednesday morning there was a screaming noise that could only be the alternator belt. I jumped down the companion way and opened the engine compartment in time to see the dipstick jump out.

An engineer suggested we had a broken piston ring. With no chance of a quick repair I contavted the orgnisers and withdrew before we had even reached the start line. Then I had to contact the 3rd crewnman, Ben, and the two runners. Not a good time.

On Thursday we were towed out of Crinan Basin and, with a forecast of an easterly 5-6, we set sail for home.

7 hours, and 49 Nm, later we were off the Mull of Kintyre, in the southbound stream, and past the point of no return when we heard "Variable 2 to 4".

The wind died and, in a flat calm, we started to drift north towards the Mull of Kintyre and the TSS. No choice but to contact Belfast Coastguard. The RNLI lifeboat towed us into Campbeltown.

Friday morning and we were towed out of Campbeltown Harbour into 20 to 25 knots of Southerly wind and headed for home. The wind generator brace on the side rail caught on a trawlers out rigger and was nearly ripped off.


The seas were mountainous and confused. No rhythm of size or direction.

At some point the VHF aerial and windex left the masthead.

11 hours later we we entered Stranraer Harbour when the wind died and FF drifted into the pier where she bent the stem head. The wind eventually picked up and FF was able to sail onto her berth.

A daylight examination of FF revealed 5 strands of the top port guard rail had broken; the leg of my glasses had become separated; One deck vent had been kicked off;

We berthed at Stranraer at 2330.

After dismantling the engine we found that there were two broken piston rings and a broken piston. I aklso found that the inlet tube to the heat exchanger was partially blocked by bits of impeller blade. Prawn trap to be fitted.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 07 Aoû 2015 14:34 #365

  • GERARD
  • Portrait de GERARD Auteur du sujet
  • Absent
  • Messages : 852
j'ai reçu ce message de Jean-Luc VDH, qui nous relate ses résultats de régates avec son F 1040. Impressionant ! Bonne lecture.

Bonjour

Je suis désolé de ne pas participer plus au club faute de temps!!!

Pour ceux que ça interesse mon blog www.vdh.fr est toujours actif!

J'ai eu de bons résultats en régate:

On a gagné la semaine de La Rochelle, la course croisière des ports Vendéens, l'Olona Cup (en double sur 48h.),la solo/duo de Bourgenay (en solo) et on est largement en tête du trophée Port Olona qui se déroule en 10 manches.

On a fini 4ème de notre première course le Spi Ouest France et j'ai aussi fini 4ème de la course des iles (en solo)

Je n'ai fait qu'une seule modification sur le bateau qui m'a fait prendre 1/2 groupe de pénalité en rating: j'ai modifié le safran avec ISOTOP à Marans. Il est plus moderne: Plus étroit et plus profond avec la même mêche bien sur.

Evidemment j'ai fait faire des superbes voiles neuves (GV, Génois, foc) en TRILAM chez Olivier TAROT qui sont très perfomantes. J'ai un étai sans enrouleur et des voiles sur mousquetons traditionnels. Et qu'on ne me dise pas que c'est ringard! les bateaux de la Volvo sont aussi comme ça!!!

Bon vent à tous les propriétaires de ces beaux bateaux
JL VDH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 11 Aoû 2015 05:48 #366

  • alzavola
  • Portrait de alzavola
Bonjour à tous,
en mai nous avions eu la chance de participer au rassemblement des Feelings à Porquerolles.
Malgré quelques soucis d'enrouleur (nous ne sommes pas des VDH !) la rencontre avec Gérard, Eric et tous les autres reste le meilleur souvenir du printemps.
Cet été, en une dizaine de jours, Alzavola nous a permis de faire notre première traversée vers la Corse, très ventée la première nuit (6, rafales à 7 Bf, c'est beaucoup pour nous), au grand largue, GV ferlée et juste un petit bout de génois, 6 à 7 nœuds en moyenne.
Puis vent arrière faiblissant, moteur toute la soirée et atterrissage en fin de nuit aux Sanguinaires, 40 heures de Marseille à Ajaccio.
Remontée en longeant la côte occidentale de la Corse par petites étapes, peu de vent mais la côte est si belle ! Et les Corses si gentils quand il n'y a pas trop de monde...
Cargèse est très agréable, Calvi moins agréable car bondé, nous reviendrons mais pas en pleine saison !
Au retour, après avoir navigué 6 heures au moteur, croisé une troupe d'une vingtaine de dauphins et vu une baleine, nous trouvons le vent, de face, nous remontons un peu nord et suivons la rotation du vent jusqu'au cap Camarat, en vue après une vingtaine d'heures.
Et accostage à Bormes pour nous reposer, plage et glaces...
Fin de croisière en cabotage par le Frioul - les Calanques n'ont jamais été aussi belles que sous ce coucher de soleil, les Saintes-Maries de la Mer et approche de Sète, où nous prenons une bonne dérouillée, environ 30 noeuds dans le nez, notre moteur étale bien et Alzavola est rassurant même quand la mer se forme, le Feeling 960 est le plus beau des bateaux.
Excusez moi de m'étendre sur nos petites aventures, mais pour nous c'était une première, et c'est un bonheur de faire partie de votre communauté.
Les points forts : la mer, notre bateau, la rencontre avec Yves et son Feeling 326, le N° 3 de la série,c'est un gars très bien, j'ai essayé de le convaincre de s'inscrire au club... Et ma petite femme qui sait enfin nager !!!
Points à améliorer : un skipper malade comme un chien (c'est moi !), des équipiers pressés de rentrer.
Bonne nav' à tous,
Gilles et Rose-Marie

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 11 Aoû 2015 16:08 #367

Hier matin, partis à la recherche de l'Hermione revenant de Saint-Pierre et Miquelon, nous avons eu la chance de la trouver près de Ouessant en mer d'Iroise avant qu'une nuée de bateaux ne l'escorte jusqu'en rade de Brest. Nous avons ainsi pû naviguer à ses cotés pendant près d'une heure quasiment tout seuls. Moment magique !!




Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 12 Aoû 2015 23:37 #368

trevor écrit: The Scottish Islands Peaks Race is open to all sailboats meeting the minimum safety requirements and invoilves a combination of sailing and hill running. The event starts in Oban and goes via Mull, Jura and Arran to the finish line in Troon three days later, Crews comprise skipper and two crew and each boat carries two runners who have to be rowed to and from the yacht and run up and down the hills on the respective islands.

For full details see the website www.SIPR.co.uk.

After a whole winter of preparations for our participation in the event Tony and I left our home port of Stranraer on Monday 11 May. With a horrible forecast of strong SW winds at the Mull of Kintyre we elected to go through the Crinan Canal.

The 70Nm from Stranraer to Ardrishaig were covered in 10 hours thanks to a strong SW wind which produced wind devils off the east coast of Arran. The following seas made for interesting helming with the two of us taking frequent rest breaks. The only damage in this leg was an extinguisher knocked from its mounts by my knee although the depth sounder sounded an alarm and had to be switched off and on to restart it

On the Tuesday we entered the canal and found ourselves being blown alon by the wind against the dinghy, which was mounted on the pushpit rails. The result was the LE 300 wind generator hit the lock wall and damaged the blade

Once in the canal we were getting blown along by the wind against the dinghy on the pushpit rails.

The result was the LE 300 wind turbine hit a lock wall and damaged the blades.

The weather in the canal was awful and the most beautiful shortcut was reduced to suffering a monsoon.

When I started the engine on the Wednesday morning there was a screaming noise that could only be the alternator belt. I jumped down the companion way and opened the engine compartment in time to see the dipstick jump out.

An engineer suggested we had a broken piston ring. With no chance of a quick repair I contavted the orgnisers and withdrew before we had even reached the start line. Then I had to contact the 3rd crewnman, Ben, and the two runners. Not a good time.

On Thursday we were towed out of Crinan Basin and, with a forecast of an easterly 5-6, we set sail for home.

7 hours, and 49 Nm, later we were off the Mull of Kintyre, in the southbound stream, and past the point of no return when we heard "Variable 2 to 4".

The wind died and, in a flat calm, we started to drift north towards the Mull of Kintyre and the TSS. No choice but to contact Belfast Coastguard. The RNLI lifeboat towed us into Campbeltown.

Friday morning and we were towed out of Campbeltown Harbour into 20 to 25 knots of Southerly wind and headed for home. The wind generator brace on the side rail caught on a trawlers out rigger and was nearly ripped off.


The seas were mountainous and confused. No rhythm of size or direction.

At some point the VHF aerial and windex left the masthead.

11 hours later we we entered Stranraer Harbour when the wind died and FF drifted into the pier where she bent the stem head. The wind eventually picked up and FF was able to sail onto her berth.

A daylight examination of FF revealed 5 strands of the top port guard rail had broken; the leg of my glasses had become separated; One deck vent had been kicked off;

We berthed at Stranraer at 2330.

After dismantling the engine we found that there were two broken piston rings and a broken piston. I aklso found that the inlet tube to the heat exchanger was partially blocked by bits of impeller blade. Prawn trap to be fitted.


Fearless Friend has a Facebook page .... S/Y Fearless Friend

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 08 Sep 2015 15:15 #403

Redécouvrez toute l'aventure de "60 jours en solitaire autour de la méditerranée By Olivier Costa" sur mon blog: www.stellamaris3.fr

Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 30 Nov 2015 13:27 #462

  • GERARD
  • Portrait de GERARD Auteur du sujet
  • Absent
  • Messages : 852
Les premiers pas de Titom, un 1090 mené par Jérome.
www.clubfeeling1090.fr/2-non-categorise/287-histoire-titom
Je reçois ce superbe récit de Titom à Minorque, dans un document très agréable à lire ou Jérome nous explique comment il a choisi son 1090 et préparé son bateau et sa navigation.
Plein d'enseignements.
A lire absolument !
Gérard, pour Jérome B.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 07 Déc 2015 13:37 #466

Bonjour à tous,
Nous avons conclu le 12 septembre dernier, notre voyage d'un an autour de l'atlantique.
Près de 13000milles, une dizaine de pays visités, des souvenirs pleins la tête et une grande envie de repartir.









Malheureusement, notre site web est tombé en panne l'été dernier. Nous sommes actuellement en train d'en créer un nouveau car ce ne sera pas notre dernier voyage!

Vous pouvez retrouvez nos vidéos ici :
Les vidéos de Manzanillo

Notre page facebook :
Manzanillo sur Facebook

Bientôt, nous publierons un article sur nos problèmes rencontrés, des solutions, des bidouilles...
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 13 Déc 2015 08:06 #483

  • GERARD
  • Portrait de GERARD Auteur du sujet
  • Absent
  • Messages : 852
Le bilan de l'année de Manzanillo (avaries, améliorations, trucs et astuces, choix météo) est publié sur: www.clubfeeling1090.fr/2-non-categorise/289-bilan-manzanillo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Navigations de l'été 2015 : TITOM 21 Déc 2015 22:39 #512

Merci Gérard!
Publié aussi sur les sites suivants par l'intermédiaire de Cécilia responsable de Communication du chantier Feeling :
- www.feeling-lines.com/temoignage/temoignage.html
- www.facebook.com/feelingboats/
- twitter.com/FEELINGYachts
- plus.google.com/u/1/b/114935727838136866...27838136866874?hl=fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1